Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Sport

Botola Pro / D1 «Inwi» : Défaite du Wydad à Safi et frein des nouveaux promus


Rédigé par Mohamed MELLOUK le Lundi 14 Décembre 2020

Premier acte de la 3ème journée



Botola Pro / D1 «Inwi» : Défaite du Wydad à Safi et frein des nouveaux promus
La 3ème journée n’aura pas été bénéfique pour les clubs qui l’ambition dévore, comme le Wydad de Casablanca et rappelle aux nouveaux promus en l’occurrence le Chabab de Mohammedia (SCCM) et le Moghreb de Fès (MAS) que la suite ne sera pas une partie de plaisir. D’abord, elle a relancé l’inefficacité du WAC en dépit de son riche effectif et de son efficacité. Les nouveaux locataires de la Botola Pro D1, au fil des matches, devront se rendre à l’évidence : le niveau de la Botola Pro D1 est de loin plus relevé que celui de la Botola Pro D2. Certes, ce niveau parfois est enjambé ; en Coupe du Trône parfois ; mais la logique reste de mise. Elle est très souvent très respectée.

RCAZ-AS FAR (0-2) : Les Militaires n’étaient pas convaincants
Ainsi, nous avons constaté avec bonheur le retour au sentier des victoires de l’AS FAR qui a donné des doutes au nombreux supporters du Zaïm. Lors de ce match, ce dernier n’a, tout de même, pas rassuré. Son adversaire du jour, la Renaissance de Zemamra, ainsi que l’arbitrage farfelu d Karim Sabri n’ont pas été pour donner à cette rencontre l’aura qu’elle aurait dû avoir. Sabri, dont l’arbitrage est d’habitude posé et parsemé de bonnes décisions, a carrément faussé le match par des décisions qui ont étonné plus d’un. Des cartes rouges faciles et inexpliquées et des jaunes qui n’avaient pas lieu d’être. Le RCAZ méritait mieux, il faut le signaler.

OCS-WAC (2-1) : Ratage et expulsions
Le WAC de Casablanca ne s’attendait vraiment à cette tournure des choses. Les Casablancais qui ont remporté deux victoires successives sont arrivés, à Safi, en roulant les mécaniques ? Peut-être ! Mais le match livré par les Rouges et leur prestation terne, ont laissé au club hôte, l’Olympique de Safi (OCS) tout la latitude de trouver des brèches dans la défense wydadie qui a pris l’eau par les coups de boutoir de l’étoile montante du football national Benichou. Un footballeur comme Safi sait « fabriquer ». Le score en défaveur du club bidaoui aurait être plus lourd si l’Ivoirien de l’OCS qui a ouvert la marque a pu marquer le penalty et scorer devant des bois vides du WAC.

En tous les cas, Benzarti a fait son cinéma sur le banc de touche du Wydad à chaque ratage. Au lieu de s’arracher les cheveux, il aurait dû mettre un plan plus efficace pour réussir. Force est de constater que le président Saïd Naciri, lui a mis entre les mains le meilleur effectif de la Botola Pro D1.

MAS-CAYB (1-1) : Désillusion des Fassis
Ce match a été très ouvert, très mobile mais la rencontre d’un nouveau promu, le MAS avec un autre qui n’est pas très ancien, d’ailleurs, a montré au duo Jrindou-Slimani qu’il y a beaucoup de travail à faire. Et qu’en dépit des déclarations de l’exRajaoui comme quoi le MAS méritait de gagner n’excuse pas ce coup de frein des Tigres Jaunes. Le Youssoufia de Berrechid, lui, a fit une bonne opération avec un nul rapporté devant le représentant de la capitale spirituelle du Royaume. 

HUSA-SCCM (0-0) : Coup d’arrêt du SCCM
Le Hassania d’Agadir (HUSA) ramène le Chabab de Mohammedia (SCCM) sur terre. Le match aurait pu être plus plaisant sur l’arbitre le plus discuté de la Botola nationale, Reddad Daki n’avait pas mis son doigt dedans. Cet arbitre commence à dépasser les bornes avec sa manière de vouloir faire taire tous les joueurs qui viennent contester ses décisions (très discutables au demeurant). S’il a des trous dans son arbitrage, il n’a qu’à voir ses paires du championnat anglais et constater combien il y a de contestations et avec quelle manière les directeurs de jeu britannique remettent les joueurs à leur place.

Un bon point pour la prestation des joueurs de Mohammedia qui ont envoyé des messages clairs à tous leurs adversaires par leur football plaisant et tout en mobilité. Demandez, donc, à Hamza El Ouasti.

Mohamed MELLOUK

Encadré

Mésentente des arbitres avec la VAR
C’est devenu insupportable ces palabres interminables des arbitres avec leurs collègues de la VAR. A telle enseigne que les joueurs des deux clubs ASFAR et RCAZ ont dû faire des exercices d’échauffement pour résister au froid. Le public sportif commence à en avoir ras-lebol de cette mésentente entre la VAR et les arbitres de champ. Arrêtez ça SVP.