L'Opinion Maroc - Actuali
Consulter
GRATUITEMENT
notre journal






Actu Maroc

Benmoussa dévoile son plan pour gérer la grève des enseignants "contractuels"


Rédigé par Anass Machloukh le Lundi 9 Mai 2022

Intervenu au Parlement, Benmoussa a présenté son plan pour faire face aux conséquences des grèves répétitives des enseignants cadres des Académies régionales. Le ministère mise sur les cours de soutien en faisant appel aux enseignants stagiaires et aux heures supplémentaires.




Le bras de fer continue entre le ministère de l’Éducation nationale et les enseignants dits contractuels au sujet de leur statut qui les oppose depuis des mois malgré la reprise du dialogue social avec les syndicats. Compte tenu des nombreux débrayages répétitifs menés par les enseignants des AREF qui en ont annoncé un nouveau, le sort des élèves suscite de vives inquiétudes. Les parlementaires se sont saisis de cette question et n’ont pas manqué de l’inscrire à l'ordre du jour de la séance hebdomadaire consacrée aux questions orales. Le ministre de tutelle, Chakib Benmoussa, n’est pas venu les mains vides, en se présentant avec un plan pour faire face aux conséquences des grèves sur les élèves. Selon lui, le ministère a fait appel aux enseignants stagiaires des différents centres régionaux de formation pour donner des cours de soutien scolaire. Près de 15.000 stagiaires ont été déployés dans plusieurs établissements scolaires en fonction de leurs besoins, a fait savoir Chakib Benmoussa, ajoutant que son département a encouragé les enseignants à faire des heures supplémentaires pour contribuer, à leur tour, dans le programme spécifique de soutien scolaire.

En effet, ce programme vise à compenser l’impact des grèves sur la scolarisation des élèves. Il vise à renforcer leurs acquis dans les matières essentielles et notamment celles faisant l’objet des examens de fin de cycle.

Rappelons que la Coordination des enseignants a annoncé une grève générale à partir de ce lundi jusqu’au vendredi. Le ministère de l’Éducation nationale a jugé cette initiative injustifiable. En effet, le Département de Chakib Benmoussa est en cours de négociation avec les syndicats en vue de parvenir à un accord à propos de la réforme du statut particulier du personnel du ministère de l'Éducation nationale. Le ministre s’est engagé à réformer le statut actuel afin de parvenir à un système unique qui comprend l’ensemble des catégories du personnel éducatif. Le texte devrait être finalisé et présenté en juillet prochain.