Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Régions

Béni Mellal-Khénifra : L’INDH au chevet des femmes victimes de violence


le Lundi 30 Août 2021

Les femmes victimes de violence ou d’autres problèmes socio-familiaux à Fkih Ben Salah ont désormais une structure dédiée qui leur offre assistance, orientation, accueil et accompagnement.



Béni Mellal-Khénifra : L’INDH au chevet des femmes victimes de violence
Il s’agit de l’espace multifonctionnel pour les femmes sis au quartier Takadoum qui a été réalisé et équipé avec le concours de l’Initiative nationale pour le développement humain (INDH) dans le cadre d’un partenariat avec la délégation provinciale de l’Entraide nationale et la Commune urbaine de Fkih Ben Salah.

Cet espace de prise en charge des femmes victimes de violence offre à celles-ci écoute, accompagnement, conseils, orientation et hébergement. Il propose également aux femmes violentées une qualification professionnelle dans divers métiers et disciplines afin de faciliter leur réintégration dans la vie sociale et économique.

La création de cette structure inédite au niveau de la région Béni Mellal- Khénifra vient répondre au besoin d’apporter soutien et assistance aux femmes maltraitées, en situation de précarité en leur offrant ainsi qu’à leurs enfants des prestations d’urgence et d’accompagnement.

Ainsi, le centre offre accueil et hébergement aux femmes victimes de violence et leur propose également écoute, orientation juridique et appui psychique ainsi que des formations leur permettant de sortir de la situation de précarité.

Le chef de la division des affaires sociales au sein de la préfecture de la province de Fkih ben Salah, Larbi Bouaabidi, a indiqué que la contribution de l’INDH pour la réalisation de ce projet à forte vocation sociale s’élève à plus de 750.000 dirhams, notant que ce Centre est destiné à une frange de la société qui fait partie des catégories ciblées par le Programme d’accompagnement des personnes en situation de précarité, à savoir les femmes victimes de violence.

L’espace multifonctionnel pour les femmes en détresse héberge les femmes violentées et leurs enfants pour une durée limitée et leur offre une série de prestations qui leur permettent de se prendre en charge et à subvenir à leur besoins, a-t-fait savoir, précisant que ce Centre dispose d’espaces de formation et de qualification professionnelle destinées aux femmes victimes de violence conjugale ainsi que d’un espace d’enseignement préscolaire dédié à leurs enfants.

Pour sa part, le directeur du Centre, Nabil Habibou, a fait savoir que cette structure, qui dispose de trois pavillons, a pour mission d’accueillir, d’orienter et d’héberger les femmes violentées en situation de précarité.

L’espace multifonctionnel pour les femmes en détresse de Fkih Ben Salah propose à ses pensionnaires des formations dans différents métiers tels la coiffure, l’informatique, la couture et la cuisine, a-t-il expliqué, notant que les services de ce Centre ont été élargies avec l’inauguration en 2020 d’un espace dédié à l’enseignent préscolaire ouvert aux enfants des femmes violentées.

De son côté, Nadia Khidoune, membre de la cellule en charge des violences faites aux femmes au sein du tribunal de première instance de Fkih Ben Salah, a affirmé que dans le cadre de l’accompagnement des femmes victimes de violence, elle oriente ces dernières vers ce Centre, le premier du genre dans la province.