L'Opinion Maroc - Actuali
Consulter
GRATUITEMENT
notre journal


Régions

Béni Mellal-Khénifra / CRI : Pour la création d’un climat favorable à l'investissement


Rédigé par La rédaction le Lundi 7 Mars 2022

Le DG du Centre régional d'investissement de la région (CRI-BMK), Mohamed Amine Bekkali, a appelé, vendredi, l’ensemble des acteurs et partenaires de la région à fédérer leurs efforts et à intensifier la coordination pour créer le climat le plus favorable à l’investissement.



"Nous devons tous œuvrer, en parfaite coordination, à créer le climat le plus favorable, qui permet tout d’abord l’installation des investissements dans les meilleures conditions, et qui offre ensuite, tous les ingrédients nécessaires pour renforcer la compétitivité des entreprises, et garantir leurs résiliences face aux différentes conjonctures que nous vivons dans le monde actuel, de façon à garantir leur pérennité", a affirmé M. Bekkali à l’occasion de l’activation du Comité régional de l’environnement des affaires Béni Mellal–Khénifra (CREA).

Le DG du CRI-BMK a également plaidé en faveur de la convergence des politiques des différents acteurs et intervenants, de la mutualisation de leurs efforts, de l’harmonisation de leurs pratiques et du renforcement de la coordination de leurs actions, dans le but de servir l’investisseur et de l’accompagner.

C’est justement l’objectif que se fixe le CREA dans sa nouvelle configuration en ciblant six domaines d’actions prioritaires, à savoir “le marketing et l’attractivité territoriale” pour veiller à la cohérence et la convergence des efforts des acteurs régionaux pour la promotion du territoire, “le foncier et l’urbanisme” afin de constituer une offre foncière mobilisable à l’investissement, “l’intelligence territoriale” pour rendre disponibles et accessibles toutes les informations et données régionales demandées par les investisseurs, “le financement” afin de proposer les mesures nécessaires pour faciliter l’accès des TPME au financement, “la simplification des procédures administratives” et “la stratégie Cluster” qui constituera une force de proposition pour l’amélioration du climat des affaires, a-t-il fait observer.

Après avoir relevé que ces six domaines et actions prioritaires ne couvrent pas toutes les préoccupations des investisseurs, il a souligné que dans un premier temps, il est question de démarrer les travaux du CREA et de lancer des actions et des chantiers prioritaires, réalistes et réalisables, pour ensuite monter en puissance afin d’élargir le champ d’action, dans l’objectif de toucher tous les aspects qui permettent la réussite des projets d’investissement dans la Région, conformément aux orientations de SM le Roi.

Il a en outre fait remarquer que malgré le contexte difficile, la CRUI a pu traiter favorablement, durant les deux dernières années, plus de 330 projets, avec un montant global de 24 milliards de dirhams, ce qui constitue une hausse considérable par rapport à la moyenne d’avant la réforme des CRI.

Le Challenge actuellement, c’est de maintenir et d’augmenter ce rythme et d’accompagner ces investisseurs à concrétiser et pérenniser leurs projets ce qui permettra de créer un cercle vertueux à même d’encourager d’autres investisseurs à s’installer dans la région, a-t-il soutenu.

De même, il a fait part de son intime conviction que si les différents acteurs mutualisent leurs efforts, il est tout à fait possible de parvenir à constituer un tissu industriel et une offre touristique à la hauteur des atouts naturels de la région et plus généralement l’ossature d’une économie régionale solide et génératrice d’emploi et de richesses.