Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Actu Maroc

Banques islamiques : Les prêts participatifs enregistrent une forte progression


Rédigé par Achraf EL OUAD le Lundi 11 Octobre 2021

Les banques islamiques gagnent de plus en plus du terrain au Maroc et concurrence le crédit bancaire. Les prêts participatifs ont enregistré une progression de 54% par rapport à l'année précédente, en passant de 13,5 milliards de dirhams en 2020 à 17,5 milliards en 2021. Détails.



Les financements participatifs proposés par les banques islamiques attirent de plus en plus les Marocains. Ces établissements, à fin août 2021, ont octroyé 17,55 milliards contre 13,51 milliards à fin décembre 2020 de dirhams en prêts participatifs dont la majorité, d’après les statistiques dévoilées par Bank Al-Maghrib (BAM), a concerné des projets immobiliers, soit 15,05 milliards de dirhams.

Ce chiffre représente une hausse de 5,32 milliards de dirhams par rapport à l’année écoulée, soit une progression de 54,9%. Les crédits liés à la consommation ont également augmenté, passant de 988 millions de dirhams lors du dernier mois de l’année écoulée à 1 milliard de dirhams fin août.

Néanmoins, les certificats de sukuk n’ont pas connu le même succès. Leurs émissions ont chuté de 90 millions durant les huit premiers mois de l’année, soit une baisse de 28,7% par rapport à août 2020. En ce qui concerne les créances de l’administration centrale, elles ont atteint 168 millions de dirhams, soit une augmentation de 26,5% comparé durant la même intervalle.

Quant à l’actif global des banques islamiques, il s’élevait à 20,60 milliards de dirhams à fin août 2021, en hausse de 43%, gagnant ainsi en glissement annuel une valeur de l’ordre de 6,25 milliards de dirhams.