Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Actu Maroc

BAM : Les industriels optimistes pour le prochain trimestre


Rédigé par Hajar Lebabi le Vendredi 2 Octobre 2020

Les chefs d’entreprises opérant dans le secteur industriel anticipent globalement une hausse de la production et des ventes pour les trois prochains mois, selon Bank Al-Maghrib.



BAM : Les industriels optimistes pour le prochain trimestre
«Pour les trois prochains mois, les patrons anticipent globalement une hausse de la production et des ventes. Toutefois, 29% d'entre eux déclarent ne pas avoir de visibilité quant à l'évolution future de la production et 37% pour ce qui est des ventes», indique BAM dans son enquête mensuelle de conjoncture dans l'industrie relative au mois d'août 2020.  Par branche, les industriels s'attendent à une augmentation de la production dans toutes les branches à l'exception de «l' agro-alimentaire» où ils anticipent une baisse. Pour les ventes, une hausse est prévue dans toutes les branches hormis «l'agro-alimentaire» et la «mécanique et métallurgie» où ils s'attendent plutôt à une baisse.

Pour le seul mois d'août, ladite enquête, qui est menée auprès d'un échantillon représentatif comprenant près de 400 entreprises industrielles, fait état d'une baisse de l'activité industrielle. Ce repli est en relation avec la période estivale et la fête de l'Aïd, selon les industriels. Ainsi, la production aurait reculé et le taux d'utilisation des capacités (TUC) se serait établi à 63% après 67% en juillet.

De même, les ventes se seraient repliées, particulièrement sur le marché local, alors que les expéditions à l'étranger ont stagné, indique la même source, notant que les commandes auraient diminué et le carnet des commandes se serait situé à un niveau inférieur à la normale.

La production et les ventes auraient accusé des baisses dans l'ensemble des branches d'activité à l'exception de la «mécanique et métallurgie» où les ventes auraient plutôt augmenté.

BAM souligne, en outre, que les commandes globales auraient reculé dans toutes les branches d'activité, avec des carnets de commandes qui se seraient situés à des niveaux inférieurs à la normale.