Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Actu Maroc

Azzedine Ibrahimi : " Une rentrée scolaire en présentiel est la bienvenue"


Rédigé par Anass Machloukh le Mercredi 29 Septembre 2021

Au moment où le doute plane sur le sort les élèves non vaccinés à la veille de la rentrée scolaire, le comité scientifique semble favorable à une reprise en présentiel, c'est en tout cas l'avis d'Azzedine Ibrahimi, qui s'y est prononcé expressément. Détails.




Le Comité scientifique semble résolu et se prononce favorablement pour une rentrée en présentiel. En tout cas c'est ce que laisse entendre Azzedine Ibrahimi, directeur du Laboratoire de Biotechnologie de la Faculté de médecine et de pharmacie de Rabat, qui a indiqué qu'il est possible d'assurer une reprise des cours au sein des écoles en mode présentiel. Invité au plateau du JT de 2M, le membre du Comité scientifique, a précisé qu'une reprise en présentiel "serait la bienvenue", ajoutant que le ministère de l'éducation nationale prendra certainement "la bonne décision".

Si le Maroc peut se permettre le luxe de laisser les élèves suivre leurs cours dans leurs classes, c'est grâce à l'avancement de la campagne de vaccination, pense l'expert, connu pour être l'un des fervents militants au sein du Conseil scientifique pour l'allégement des restrictions de déplacements. Ce dernier explique que le fait qu'on soit arrivé à vacciner près de 70% des élèves ciblés par la campagne de vaccination permet de garantir une reprise en présentiel. Celle-ci est d'autant plus nécessaire et souhaitable, aux yeux de M. Ibrahimi, que les élèves souffrent d'une pression psychologique pendant les cours à domicile. "Les élèves ont hâte de revenir à l'école", a t-il argué, ajoutant que l'élargissement de la campagne de vaccination sur les 12-17 ans est dictée par l'impératif d'accélérer l'atteinte de l'immunité collective.

Rappelons que le ministère de l'Education nationale n'a pas encore pris de décision sur le mode d'enseignement qui sera appliqué pour les élèves non vaccinés. Plus de 2 millions d’élèves sont vaccinés, tandis qu'il reste 30% d'entre eux qui n'ont pas eu leur dose.