Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Régions

Azemmour : pour un post-confinement plus convivial !


Rédigé par Mohamed LOKHNATI le Vendredi 5 Juin 2020

Des jeunes du quartier Derb Chaoui, munis de seaux de chaux et de bonne volonté, se sont donnés à coeur joie dans la peinture des façades des maisons.



Azemmour : pour un post-confinement plus convivial !
On dirait que l’on est quelque part à Chaoun. Détrompons-nous, nous sommes bien à l’ancienne ville de Azemmour ! Plus exactement à Derb Chaoui - où une kyrielle de jeunes bonnes volontés ont fait de la quarantaine sanitaire imposée par le Covid19, une opportunité de créativité et de vrai plaisir.

Ces jeunes ont, en effet, brisé le silence de la marginalisation où se vautrait leur cité pour la propulser vers les lumières. Pleins d’imagination et d’inspiration ces garçons ont totalement métamorphosé les murs et façades des maisons et ruelles, grâce à des touches de maîtres pleines de fraîcheurs et de vie en parfaite harmonie avec les sentiments et la vision de sa population à la nature de son milieux environnemental.

Peint à la chaux, Derb Chaoui offre désormais une atmosphère conviviale et authentique à quiconque se laisserait bercer par son ambiance apaisante et sa beauté irréelle qui font du lieu un vrai chef-d’oeuvre visuel.

Dans les rues sinueuses et labyrinthiques, la couleur s’étale sur les murs, couvre les pierres, glisse sous les pieds. Un bleu à la chaux, doux, minéral, profond. Enveloppant et chaleureux : il s’en dégage une impression de bien-être.

Avec des initiatives pareilles, une ville comme Azemmour, riche en couleurs, aux mille nuances de ce bleu océanique, intenses et profondes, ne peut qu’accrocher encore plus les touristes en quête de simplicité et de beau. Quand se couche le soleil passant le relais aux lumières des réverbères, Azemmour a ce quelque chose de légendaire et de surnaturel qui fait d’elle une perle sertie de mille et une étincelles scintillantes. Un spectacle sublime s’offre alors, dans un cadre atlantique des plus magiques.

A la fois réjouis et étonnés, les habitants de Derb Chaoui y croient à peine. Ils tirent leur révérence à cette armada de jeunes qui, sans le moindre appui ou soutien, armés uniquement de beaucoup de courage et de bonne volonté, ont réussi à apporter de la vie et de la gaieté à toutes ces rues sinueuses et labyrinthiques, avec une couleur qui s’étale sur les murs, couvre les pierres, glisse sous les pieds. Une expérience très applaudie, à tel point que tout le monde souhaite qu’elle fasse des jaloux dans le reste des nombreux quartiers historiques tellement oubliés et marginalisés par rapport à la voisine El Jadida.

D’aucuns avancent que Azemmour, cette ville emblématique et ancestrale, mérite mieux ! Elle a toutes les potentialités qu’il faut pour faire prévaloir les atouts indéniables de ses aspects humains, ainsi que le cadre de vie de ses habitants, et les exploiter dans des activités économiques, sociales et culturelles, à plus grande valeur ajoutée. A bon entendeur, un demi mot !

Mohamed LOKHNATI