Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Régions

Axe Rabat-Casa : Hôpitaux de campagne et smart vaccinodromes à la rescousse


Rédigé par Achraf EL OUAD le Mardi 24 Août 2021

Ayant enregistré, depuis l’apparition du virus au Maroc, les taux les plus élevés de contamination, l’axe Rabat-Casablanca multiplie ses efforts afin de sortir de cette crise sanitaire.Hôpitaux de campagne et smart vaccinodromes sont mis en place.



La situation sanitaire dans l’axe Rabat-Casablanca est inquiétante, voire alarmante. Le nombre de contaminations et de décès est en croissance continue et les services de réanimation sont à bout de souffle.

L’hôpital de campagne de Casablanca remis en service

Construit au début du mois d’avril 2020, l’hôpital de campagne de Casablanca, mis hors service depuis des mois, est à nouveau opérationnel. En fait, suite à la détérioration de la situation épidémiologique au cours des dernières semaines, la Direction régionale du ministère de la Santé à Casablanca-Settat a fait appel aux services de l’hôpital de campagne provisoire installé sur la place de l’Office des foires et des expositions de Casablanca (OFEC).

Il convient de rappeler que ledit hôpital de campagne a été construit sur une superficie de 20.000 mètres carrés en avril 2020, avec environ 700 lits et un investissement total de 45 millions de dirhams, cofinancé par la région de Casablanca-Settat, la Commune de Casablanca et le Conseil de la préfecture de Casablanca, en coordination avec la Direction régionale du ministère de la Santé.

Malheureusement, le ministère de la Santé est en train de perdre le contrôle de la situation épidémiologique dans la région de Casablanca-Settat, et ce, en raison des cas de contamination de plus en plus nombreux, de la saturation des services de réanimation dédiés aux patients Covid-19, et de la vitesse de propagation du nouveau variant Delta.

Vaccinodromes, un nouveau-né à Salé

L’objectif est clair et unique : arrêter la propagation du virus. Pour y arriver, un autre pas a été franchi mardi 24 août à travers l’inauguration d’un nouveau smart vaccinodrome numérique et intégré à Salé.

Construit sur une superficie de 2.200 m² dans l’arrondissement Bab Lamrissa, ce smart vaccinodrome garantira la vaccination de 3.000 à 4.000 personnes par jour, par le biais d’un processus totalement digitalisé.

En fait, ce vaccinodrome est doté d’un système QR code qui permet la traçabilité des citoyens tout au long du circuit de vaccination, depuis l’enregistrement, en passant par le dépistage, jusqu’à l’injection, des informations qui faciliteront le suivi du rythme du processus au quotidien et serviront à l’analyse du nombre de patients dépistés, vaccinés et traités, ainsi qu’à la détermination de la durée de chaque opération.

En outre, il est réparti en plusieurs unités afin de garantir la sécurité sanitaire des citoyens et optimiser l’opération de vaccination, dont notamment une salle d’attente, une unité de dépistage de Covid-19, une salle d’examen, un stand de conseil médical et des postes de vaccination.

Achraf EL OUAD


Les smart vaccinodromes, plus sûrs et plus rapides

Le smart vaccinodrome de Salé est le deuxième en son genre, le premier vaccinodrome numérique et intégré au Maroc a été inauguré dernièrement à Casablanca, dans la province de Nouaceur, plus précisément au quartier Errahma. Ces centres présentent plusieurs caractéristiques qui en font un environnement totalement maîtrisé, grâce à des capteurs intelligents qui permettent le contrôle de la chaîne de froid des vaccins, la supervision, la gestion et l’analyse des données médicales, environnementales et logistiques. La mise en place de cette structure vient en renforcement de la riposte sanitaire contre l’épidémie en matière de rapidité vu les courts délais avant l’apparition des résultats et l’afflux massif avec plus de 4000 tests quotidiennement.