Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Actu Maroc

Audrey Azoulay vers un second mandat à la tête de l'Unesco


Rédigé par Hajar Lebabi le Mardi 16 Mars 2021

Bien que l’élection n’aura lieu qu’à l’automne, Audrey Azoulay trace déjà son chemin vers un second mandat à la tête de l’Unesco.



Audrey Azoulay vers un second mandat à la tête de l'Unesco
«Audrey Azoulay est déjà virtuellement assurée d'être reconduite pour un second mandat de quatre ans au poste de directrice générale de l'Unesco. La fenêtre pour le dépôt des candidatures s'est refermée ce mardi à 00h00 sans qu'aucun concurrent ne défie la Française», peut-on lire dans la version électronique du journal «Le Figaro» qui a été le premier à révélé cette information, confirmée à l’Opinion par des proches de l’intéressée..

«L'Organisation des Nations unies pour l'Éducation, la Science et la Culture, dont le siège est à Paris, va ainsi s'épargner une campagne électorale qui a pu, dans le passé, attiser les divergences et fait feu de tout bois», souligne le quotidien français.

Le Royaume exprime son soutien à la candidature

Le Maroc avait officiellement annoncé, mercredi 2 décembre 2020, son soutien à la candidature de la Secrétaire générale de l’Unesco, Audrey Azoulay, pour un second mandat.

Ce soutien a été annoncé par l’ambassadeur-délégué permanent du Royaume du Maroc auprès de l’Unesco, Samir Addahre, lors de l’ouverture de la 210ème Session du Conseil Exécutif de l’Unesco qui s’est tenue du 02 Décembre au 27 janvier 2021.

«Je saisis cette occasion pour vous exprimer, Madame la Directrice Générale, au nom du Maroc, suite à l’annonce de votre candidature pour un second mandat, notre plein soutien et notre engagement à agir pour la concrétisation de cette candidature », a indiqué l’ambassadeur marocain.

« Ce soutien est en cohérence avec notre position, celle de saluer votre action réformatrice et vous permettre de la mener à son terme pour le bien et le rayonnement de cette organisation », a affirmé le diplomate marocain.

Pour M. Addahre, la consécration du rôle de l’Unesco exige « indéniablement en ces temps d’incertitudes » un soutien fort à son leadership et à son autorité sur les chantiers stratégiques ouverts par Mme Audrey Azoulay » et qui couvrent tout le large spectre du mandat de l’organisation.

Cela requiert la mobilisation des ressources financières et humaines nécessaires et essentiels afin de permettre à l’Unesco de mettre en œuvre ses stratégies et ses programmes multisectoriels, a-t-il estimé.