L'Opinion Maroc - Actuali
Consulter
GRATUITEMENT
notre journal
facebook
twitter
youtube
linkedin
instagram
search





Actu Maroc

Armement : Quand Forbes loue les choix du Maroc


Rédigé par Safaa KSAANI Dimanche 24 Septembre 2023

Les récentes acquisitions par le Maroc de systèmes d’armes israéliens et turcs ressemblent de façon frappante à celles de l’Azerbaïdjan dans les années qui ont précédé la deuxième guerre du Haut-Karabakh entre le Maroc et l’Arménie fin 2020, selon le magazine américain "Forbes". Détails.



Missiles quasi-balistiques israéliens LORA
Missiles quasi-balistiques israéliens LORA
Le Magazine américain, Forbes, a consacré un article détaillé dans lequel il a disséqué les choix du Maroc en matière d'armement. Selon la même source, le Royaume a tiré les enseignements de l'évolution de la guerre moderne, en fonction de ce qui s'est passé lors des récentes conflits armés tels que celui du Haut Karabagh.  

Le Royaume, aux yeux des analystes de Forbes, a fait de la dronisation un choix fondamental de sa stratégie d'armement suivant ainsi l'exemple de l'Azerbaïdjan qui a pu remporter la guerre face  à l'Arménie grâce à l'usage efficace des drones israéliens et turcs. Le Maroc a acheté des drones "Harop" et d’autres drones israéliens en grandes quantités, indique le magazine, soulignant que le Royaume a commandé au moins 19 des drones TB2 de fabrication turque.

Le Royaume serait également intéressé, poursuit la même source, par l’acquisition du drone turc Akinci, beaucoup plus grand et plus sophistiqué, doté de capteurs avancés et pouvant transporter des quantités de munitions bien plus importantes que son prédécesseur TB2".

Forbes conclut que ces armes permettront au Maroc de s’imposer de la même manière que l'a fait l'Azerbaïdjan en cas de conflit armé. Allusion faite ici au scénario d'une lutte contre la menace que représente le polisario. 

"Si cela se produit et aboutit à des affrontements, le Maroc pourrait compter sur l’imitation de l’approche interarmes de l’Azerbaïdjan en utilisant ces mêmes systèmes avancés défensivement et offensivement", précise Forbes, ajoutant que dans un tel scénario,  les drones Harops pourraient être utilisés pour cibler les défenses aériennes tandis que les TB2 pourraient servir dans des frappes contre des cibles terrestres algériennes de l'ennemie près de la frontière. Quant au systèmes anti-missile Barak, récemment acquis par les FAR,  ils peuvent être employés pour intercepter efficacement des missiles ennemis. 
 








🔴 Top News