Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Actu Maroc

Approvisionnement en eau potable : La BERD loue les efforts du Maroc


Rédigé par A. CHANNAJE le Vendredi 12 Juin 2020

De simples actes d’hygiène peuvent mettre l’infrastructure d’eau potable à rude épreuve au Maroc,
prévient la BERD. La pandémie de coronavirus met à rude épreuve non seulement le secteur de la santé et l’économie, mais aussi les ressources en eau.



Approvisionnement en eau potable : La BERD loue les efforts du Maroc
Un approvisionnement en eau potable joue un rôle important dans la lutte contre la propagation du coronavirus. Dans les pays où l’eau est rare, comme le Maroc, de simples actes d’hygiène peuvent mettre l’infrastructure à rude épreuve, souligne la BERD (Banque Européenne pour la Reconstruction et le Développement) dans une analyse publiée ce mercredi 10 juin.

Conscient que les infrastructures d’eau potable dans les zones urbaines et rurales doivent être améliorées et développées de toute urgence, pour faire face à l’augmentation de la consommation, l’Office National de l’Electricité et de l’Eau Potable (ONEE) a accéléré la construction d’une station d’épuration à Ouarzazate, indique la BERD.

La nouvelle installation, financée par la Banque, a une capacité de 250 litres par seconde. Et grâce à une extension de 40 km de canalisations, le réseau fournit de l’eau potable à plus de 140. 000 personnes dans la ville et environs. Cette expansion améliorera la santé des gens en leur permettant de bénéficier d’eau potable et de pratiquer une hygiène de base, estime la Banque. Elle contribuera également à améliorer la vie de nombreux citoyens, en particulier les femmes.

La BERD note, en outre, que des mesures strictes de santé publique ont commencé à être appliquées depuis le déclenchement de la pandémie du coronavirus mi-mars au Maroc. « Depuis l’imposition du confinement, l’ONEE a pu maintenir un approvisionnement continu en eau potable dans le pays, contribuant à limiter la propagation du virus », est-il souligné.

Le projet Ouarzazate fait partie d’un programme d’investissement de 65 millions d’euros financé par la BERD pour améliorer l’approvisionnement en eau potable à Ben Guerir et Ouarzazate.

Le projet a aussi pour objectif le renforcement de l’accès à l’eau potable dans 260 centres ruraux de la province d’Azilal au profit d’une population estimée à plus de 480.000 habitants, a poursuivi le communiqué. Une composante ayant pour finalité la mise en œuvre d’un Programme d’Amélioration des Performances des ouvrages de production et de distribution d’eau potable est également inclue dans le projet.

Pour rappel, la BERD avait déjà octroyé à l’ONEE un premier prêt de 60 millions d’euros en 2013, pour le financement d’un projet d’électrification rurale et d’installation de compteurs intelligents. Avec ce nouveau concours financier, l’enveloppe de la coopération avec la BERD est portée à plus de 100 millions d’euros.

A. CHANNAJE