Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Actu Maroc

Anthony Blinken attendu lundi au Maroc pour parler du gazoduc Maghreb Europe


Rédigé par Anass Machloukh le Jeudi 24 Mars 2022

Le Chef de la diplomatie américaine, Anthony Blinken, va effectuer une visite officielle au Maroc dans le cadre d’une tournée régionale qui le mènera aussi en Algérie. Le redémarrage du gazoduc Maghreb-Europe est à l’ordre du jour. Détails.



Anthony Blinken attendu lundi au Maroc pour parler du gazoduc Maghreb Europe
Le Secrétaire d’Etat américain, Anthony Blinken, se rendra, lundi, au Maroc, dans le cadre d’une visite officielle, qui le mènera ensuite en Algérie. L’annonce a été faite par El Espagnol sachant qu’elle n’a fait pour le moment l’objet d’aucune communication officielle de la part ni de la diplomatie marocaine ni celle des Etats-Unis. Selon la même source, le chef de la diplomatie américaine devrait se rendre au Royaume après avoir accompagné le président Joe Biden à Bruxelles et en Pologne.
 
Citant des sources algériennes, le site espagnol indique qu’Anthony Blinken devrait évoquer avec les autorités marocaines et algériennes plusieurs sujets à savoir la sécurité au Sahel, la guerre en Ukraine et l’approvisionnement de l’Europe en gaz. Sur ce point, il serait prévu que la question de la réactivation du gazoduc Maghreb-Europe soit à l’ordre du jour, à en croire la même source, qui fait mention d’une volonté américaine de redémarrer le gazoduc mis en arrêt par le gouvernement algérien. Lequel a refusé de renouveler le contrat le liant au Maroc et qui est arrivé à échéance le 31 octobre 2021. Pour assurer son approvisionnement gazier, le Royaume a fait appel à l’Espagne pour se faire livrer du gaz liquéfié acheté auprès de différents fournisseurs internationaux via le même gazoduc. Selon l'accord maroco-espagnol, le gaz devrait être livré dans le sens inverse.
 
Dans la foulée des sanctions économiques contre la Russie, les Etats-Unis veulent trouver des fournisseurs alternatifs pour assurer l’approvisionnement des pays européens en gaz, sachant que plusieurs pays comme l’Allemagne et l’Autriche dépendent beaucoup du gaz russe. Washington veut casser cette dépendance en trouvant des fournisseurs alternatifs comme l’Algérie.
 
La volonté américaine risque, dans ce cas, de se heurter à l’obstination de l'Algérie qui a refusé plusieurs fois le redémarrage du gazoduc bien que le Maroc y ait été favorable.
 
Cette visite inopinée du Secrétaire d’Etat américain au Maroc intervient quelques semaines après de celle sa Sous-secrétaire, Wendy Sherman, qui s’est rendu au Royaume, le 8 mars où elle a réitéré le soutien de son pays au plan d’autonomie pour le Sahara. Durant cette visite, il a été annoncé qu’Anthony Blinken se rendra au Maroc au mois de mai pour présider une réunion de la coalition internationale contre Daech.