Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Actu Maroc

Alex Lasry : un juif marocain à la conquête du Sénat américain


Rédigé par A.M le Dimanche 21 Février 2021

Fils d’un milliardaire juif marocain, Alex Lasry pourrait devenir le premier membre du Sénat américain d’origine marocaine, après avoir présenté sa candidature aux élections sénatoriales 2022 au nom du Parti démocrate. Une voix potentielle du Royaume au Sénat américain.



Originaire d’une famille juive marocaine de Marrakech, Alex Lasry est le fils du milliardaire juif marocain Marc Lasry, homme d’Affaires et propriétaire de plusieurs fonds d’investissements. Ce jeune de 33 ans compte briguer le poste de sénateur de l’Etat de Wisconsin aux couleurs du Parti démocrate. Il s’agit pour Alex Lasry de marquer son entrée en Politique, après avoir commencé sa carrière à la Maison Blanche en tant qu'assistant spécial du conseiller pour l'engagement stratégique du conseiller principal, sous l’administration de Barack Obama.

En effet, le candidat d’origine marocaine devrait faire face à la concurrence de son camarade Thomas Nelson pour gagner l’investiture du Parti démocrate, avant d’affronter le candidat républicain Ron Johnson, actuel sénateur et candidat à sa propre succession.

Après l’annonce de sa candidature, Alex Lasry a exprimé sa volonté d’apporter un nouveau souffle au monde politique américain et aux institutions de Washington. Il défend une politique de justice sociale et de libéralisme solidaire et propose plus de protection de la classe ouvrière américaine en établissant un nouveau « Bill Of Rights » pour les travailleurs. « Il est temps d’oublier les anciennes méthodes de Washington et de commencer à penser à l'économie américaine d'une nouvelle manière », a-t-il déclaré.

La candidature d’Alex Lasry a été bien accueillie au Maroc, notamment sur les réseaux sociaux où
plusieurs internautes ont manifesté leur enthousiasme à l’idée qu’un Marocain investisse le bastion
de la démocratie américaine. Ce qui pourrait renforcer le soft power marocain aux Etats-Unis.


  


Dans la même rubrique :
< >