Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Régions

Al Hoceima / Engins de pêche: Les femmes des marins, une finesse inouïe…


Rédigé par la rédaction le Lundi 9 Août 2021

Dans un endroit spacieux de l’Institut de technologie des pêches maritimes (ITPM), un groupe de femmes et de filles s’emploie à fabriquer des produits divers et distingués pour la pêche traditionnelle, respectueux de l’environnement.



Une cinquantaine de femmes des zones urbaines et rurales d’Al Hoceima travaillent sans relâche dans une ambiance bon enfant, à la fabrication de nasses à pêche, et à l’apprentissage des mécanismes et techniques d’installation et d’utilisation des hameçons, et des mécanismes de tissage et de réparation des filets, en plus du traitement réservé aux différents types d’hameçons.

Cette initiative est menée dans le cadre d’une convention de partenariat conclue par l’Association de gestion intégrée des ressources (AGIR) avec l’ITPM, pour former les femmes des pêcheurs de la province à la fabrication et à la production d’outils de la pêche traditionnelle respectueux de l’environnement.

Samira Rahmouni, représentante de l’AGIR, précise que cette formation, qui se déroule en partenariat avec la coopérative «Midnas Rif», vise principalement à sensibiliser à l’importance de préserver les ressources halieutiques et d’améliorer les conditions de vie et l’autonomie financière des bénéficiaires, ajoutant que les bénéficiaires apprennent dans cette formation, lancée il y a environ trois mois et alliant théorie et pratique, les techniques de fabrication de produits à base de matériaux naturels respectueux de l’environnement et biodégradables.

Parallèlement à la mise à disposition des moyens logistiques et des matières premières nécessaires, AGIR veille à l’achat de tous les produits créés par les femmes bénéficiaires pour les vendre aux marins professionnels.

De son côté, le directeur de l’Institut de technologie des pêches maritimes d’Al Hoceima, Abdelaziz Ghait, a expliqué que les nasses à pêche, qui ont été fabriquées par des femmes avec une extrême habileté, l’ont été à partir de matériaux naturels, rapidement dégradables et respectueux de l’environnement, affirmant que les femmes des pêcheurs ont bénéficié, dans le cadre de la même formation, de cours théoriques et pratiques dans les domaines de la sécurité au travail et de la lutte contre les incendies, formulant le souhait de voir se multiplier les initiatives visant à améliorer les conditions de vie des femmes et à leur permettre d’avoir un revenu stable, tout en leur ouvrant des perspectives prometteuses.

Iman Afkir, l’une des bénéficiaires de la formation, a expliqué que la période qu’elle a passée dans cette formation était une expérience unique, surtout qu’elle lui a permis, ainsi qu’aux autres bénéficiaires, d’entrer de plain-pied dans le domaine maritime et de mettre en avant leurs compétences dans ce domaine.

Cette formation, a-t-elle ajouté, renforce la confiance en soi chez les femmes et les aide à prendre des initiatives, exprimant l’espoir que des formations similaires soient organisées à l’avenir au profit des femmes de la province, notamment dans le domaine maritime.

  


Dans la même rubrique :
< >