Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Régions

Al Haouz / INDH : Large contribution à la promotion du capital humain


le Lundi 30 Novembre 2020

Depuis son lancement par SM le Roi Mohammed VI, l’Initiative Nationale pour le Développement Humain (INDH) a largement contribué à la promotion du capital humain.



«Grâce à sa philosophie et sa démarche, l’INDH permet d’atteindre des résultats positifs et palpables sur le terrain, en opérant un changement remarquable dans le quotidien des populations à travers les différentes régions du Royaume comme à AlHaouz», a souligné M. Abdelghani Moumad, Chef de la Division de l’Action Sociale (DAS) à la préfecture de province, rappelant que cette 3è Phase se fixe un double objectif: consolider les acquis et bâtir l’avenir en s’attaquant aux freins au développement humain, précisant que cette nouvelle phase se décline en 4 programmes, à savoir «rattrapage des déficits en infrastructures et services sociaux de base», «accompagnement des personnes en situation de précarité», «amélioration du revenu et inclusion économique des jeunes» et «impulsion du capital humain des générations montantes». 

Interrogé sur l’impact de l’Initiative au niveau provincial, il a précisé que quelque 1600 projets, d’un coût de 635 millions de DH ont été réalisés dans le cadre de l’initiative depuis son lancement, relevant que la contribution financière de l’INDH s’élève à quelque 483 millions de DH.

L’INDH au niveau provincial a veillé aussi à l’amélioration des conditions socio-économiques de la femme via la création d’activités génératrices de revenu (AGR).  

Il n’a pas manqué de mettre en avant l’importance accordée à l’accompagnement des personnes en situation précaire, notant qu’une place de choix est réservée aux jeunes âgés entre 18 et 34 ans.

«Compte tenu de la nature géographique de la province, à dominante montagneuse, avec un territoire très étendu, le Comité Provincial de Développement Humain a veillé à répartir la province en deux zones: «la Zone A» englobant Tahanaout, Asni et Amezmiz et «la Zone B» qui comprend Ait Ourir et Touama afin de faciliter la tâche des deux Fondations sélectionnées pour un meilleur accompagnement des futurs jeunes entrepreneurs», a-t-il précisé. 

Dans le cadre de la 3è Phase, il a été procédé pour 2019 à la mobilisation de près de 35 millions de DH pour la réalisation de projets à Al-Haouz concernant plusieurs secteurs, notamment la réduction des disparités territoriales en milieu rural et l’eau potable ou encore l’enseignement via l’acquisition du transport scolaire, la contribution à la gestion de Dour Talib et Taliba et leur mise à niveau, ou encore l’initiative «Un million de cartables», a-t-il précisé.

Concernant 2020, le coût des projets réalisés s’élève à près de 50 millions de DH consacrés à Dour Talib et Taliba, l’amélioration et la préservation de la santé de la mère et de l’enfant (Dar Al Oumouma), l’appui aux personnes en situation précaire via la construction de trois centres dédiés aux femmes, l’acquisition d’équipements médicaux pour les centres d’hémodialyse...etc. 

En outre, dans le sillage des engagements pris au niveau provincial pour tirer vers le bas le taux de précarité, l’INDH a apporté son appui aux différentes structures dédiées aux personnes en situation précaire (personnes âgées, enfants autistes, enfants de rue et ceux abandonnés, les personnes souffrant de handicap), et les centres d’hémodialyse, a-t-il expliqué.

  


Dans la même rubrique :
< >