L'Opinion Maroc - Actuali
Consulter
GRATUITEMENT
notre journal
facebook
twitter
youtube
linkedin
instagram
search


   



Actu Maroc

Al Boraq : L’ONCF vise à lever environ 1 milliard de dirhams pour soutenir le projet


Rédigé par L'Opinion le Vendredi 29 Juillet 2022

FSD Africa et CDG Capital soutiennent la première obligation verte d’entreprise pour la mobilité propre en Afrique d’une valeur de 1 milliard de dirhams (95 millions de dollars) émise par l’opérateur ferroviaire national marocain, ONCF.



Il s’agit de la première obligation d’entreprise pour la mobilité propre en Afrique d’une valeur de 1 milliard de dirhams (100 millions de dollars) lancée par Office National des Chemin de Fer (ONCF) pour faciliter le refinancement des opérations d’une ligne de chemin de fer électrifiée visant à réaliser un transport à faible émission de carbone au Maroc.

Ce projet de ligne à grande vitesse (LGV) s’inscrit dans le cadre d’un plan directeur visant à relier Tanger à Marrakech d’ici 2030, en faisant progresser le développement économique en fournissant des lignes interurbaines de passagers et de marchandises plus rapides avec des émissions de carbone réduites. Grâce à la VUL, le temps de trajet entre Tanger et Kénitra a été réduit de 2 heures et 25 minutes et se traduira par une réduction de plus de 2,9 millions de tonnes d’équivalent carbone sur une période de 30 ans.

Les obligations vertes sont l’une des options les plus facilement accessibles et les plus économiques pour aider à lever de grandes quantités de capitaux afin d’atteindre les objectifs environnementaux en Afrique. Les changements potentiels attendus à long terme du système de marché de ce projet contribueront à un avenir plus durable caractérisé par la création d’une résilience économique grâce à un transport plus efficace et à faible émission de carbone des passagers et des marchandises.

« Ce projet offre à FSD Africa l’occasion de soutenir l’émission de la première obligation de mobilité propre d’entreprise d’Afrique. L’émission d’obligations vertes en tant qu’outil permettant de débloquer des capitaux importants pour des investissements liés à la durabilité a gagné du terrain en Afrique ces dernières années.  Nous sommes impatients de soutenir d’autres émissions d’obligations vertes », a déclaré Mark Napier, Directeur General de FSD Africa.

Dans le même contexte, Simon Martin, ambassadeur britannique au Maroc, a souligné que « La capacité d'innovation financière du Maroc contribue à établir une nouvelle ère de croissance économique post-covid qui, avec les bonnes ressources, peut positionner le Royaume sur une voie de développement pleinement durable. Je suis incroyablement fier que, grâce au travail d’organisations comme FSD Africa et ses partenaires, le gouvernement britannique contribue à soutenir la trajectoire du Maroc vers la mise en place d'infrastructures de transport à faible émission de carbone par le biais de son opérateur ONCF grâce à l’émission de la première obligation corporate de mobilité durable en Afrique ».








🔴 Top News











 
Other