Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Monde

Afghanistan : Paris déploie des renforts militaires aux Emirats pour évacuer ses ressortissants


Rédigé par La Rédaction avec la MAP le Dimanche 15 Août 2021

La France va déployer des renforts militaires aux Emirats arabes unis (EAU) pour faciliter l'évacuation de ses ressortissants en Afghanistan, alors que les talibans sont entrés dans Kaboul, a annoncé dimanche le Quai d'Orsay.



"Le ministère des armées va déployer dans les prochaines heures des renforts militaires et des moyens aériens aux Émirats arabes unis, pour que de premières évacuations vers Abou Dhabi puissent commencer", a indiqué le quai d'Orsay dans un communiqué, ajoutant avoir aussi "décidé de relocaliser l'ambassade sur le site de l'aéroport de Kaboul (...) pour procéder notamment à l'évacuation de l'ensemble de nos compatriotes qui se trouveraient encore dans le pays".

De son côté, le ministère français des Armées a annoncé le lancement de l'opération "APAGAN" d’évacuation de ressortissants en Afghanistan, "menée en étroite coordination avec le Quai d’Orsay".

"Deux avions de transport de l’Armée de l’Air et de l’Espace, un C130 et un A400M, avec à leur bord du fret et des personnels décolleront cette nuit et demain matin pour la Base aérienne d’Al Dhafra aux Émirats arabes unis (EAU)", a indiqué le ministère dans un communiqué.

"Renforcé par des militaires des forces françaises stationnées aux Émirats arabes unis, le dispositif interarmées comprenant des éléments de protection, de transit aérien, d’accueil, de soutien médical et de commandement et de coordination effectuera des norias entre Abou Dabi et l’aéroport de Kaboul. La première rotation est prévue dès le 16 août", a précisé la même source.

Par ailleurs, le Président Emmanuel Macron s'exprimera lundi à 20 heures (HL) à propos de la situation en Afghanistan, a annoncé dimanche l'Elysée. Le chef de l'Etat français doit présider à midi un conseil de défense en visioconférence consacré à la situation.

Le président Ashraf Ghani a fui l'Afghanistan dimanche, laissant de fait le pouvoir aux talibans qui ont atteint Kaboul, symbole de leur victoire militaire totale, en une offensive de tout juste 10 jours.

Les talibans s'apprêtent à revenir au pouvoir, 20 ans après en avoir été chassé par une coalition menée par les États-Unis en raison de son refus de livrer le chef d'Al-Qaïda, Oussama Ben Laden, dans la foulée des attentats du 11 septembre 2001.

La France a été présente militairement en Afghanistan de 2001 à 2014 et a compté jusqu'à près de 4.000 soldats dans ce pays au plus fort de l'engagement de l'Otan, accusant 89 morts et 700 blessés.

  


Dans la même rubrique :
< >