Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Sport

Affaire FIFA gate : 201 millions dollars pour la FIFA


Rédigé par Rachid MADANI le Dimanche 29 Août 2021



La fédération mondiale de football, la FIFA, se voit restituer 201 millions de dollars par le système judiciaire américain de la restitution forcée des escrocs de FIFA Gate sous la menace de longues peines de prison.
Car tout cela semble être une somme énorme, sans tenir compte de tout ce qui a été manqué, du nombre de « petits joueurs » qui se sont échappés, de ce qui a été économisé au cours des années précédentes et de tout ce qui aurait pu être vidé de ces deux hommes décédés avant d'être traduits en justice ou cachés derrière des lois de non - extradition - comme les patrons du football brésilien Ricardo Teixeira et Marco Polo del Nero. Jack Warner, vice-président de longue date de la FIFA et président de la CONCACAF, est une autre figure majeure pour laquelle il n'y a aucun compte rendu. Il est toujours enfermé et lutte contre l'extradition de Trinité-et-Tobago.
Le scandale FIFA Gate a explosé sur le jeu en mai 2015 lorsque sept hauts dirigeants du football international ont été arrêtés à Zurich, dans l'attente de leur extradition, à la veille du Congrès de la FIFA.
Plus de 50 hommes et une femme connue ont fait l'objet d'accusations criminelles.
Jusqu'à présent, 27 personnes physiques et quatre personnes morales ont plaidé coupables, dont deux condamnés au procès (l'ancien président sud-américain Juan Angel Napout et l'ancien président brésilien de la FA Jose Maria Marin). L'accord de restitution a été annoncé par Jacquelyn Kasulis, procureur américain par intérim pour le district oriental de New York. Elle a déclaré : « L'argent volé par des officiels de football corrompus et des responsables du marketing sportif par la fraude et la cupidité sera restitué là où il appartient et utilisé au profit du sport.
Dès le début, cette enquête et ces poursuites se sont concentrées sur la poursuite des malfaiteurs en justice et la restitution des gains mal acquis à ceux qui travaillent au profit du beau jeu ».
 Le DOJ a déclaré que 32,3 millions de dollars de fonds confisqués avaient été approuvés pour une distribution initiale à la FIFA, la CONCACAF, la CONMEBOL et un certain nombre d'associations nationales. Un communiqué de la FIFA a déclaré qu'un Fonds mondial de remise du football spécifique serait géré sous les auspices de la Fondation FIFA quasi-indépendante qui a affecté des montants à des projets au sein de la CONCACAF et de la CONMEBOL, étant donné qu'ils ont beaucoup souffert des activités criminelles.
Le président de la FIFA, Gianni Infantino, a salué l'ordre de restitution. Il a déclaré : « Je suis ravi de voir que l'argent qui a été illégalement siphonné du football revient maintenant pour être utilisé à ses propres fins, comme il aurait dû l'être en premier lieu.  Je tiens à remercier sincèrement les autorités judiciaires américaines pour leurs efforts à cet égard, pour leur approche rapide et efficace pour mener à bien ces affaires, ainsi que pour leur confiance en général. La vérité est que, grâce à leur intervention en 2015, nous avons pu changer fondamentalement la FIFA d'une organisation toxique à l'époque, en une instance dirigeante mondiale du sport hautement estimée et digne de confiance ».