L'Opinion Maroc - Actuali
Consulter
GRATUITEMENT
notre journal
facebook
twitter
youtube
linkedin
instagram
search


L'Opinion

Accord Maroc-UE : Place au pragmatisme économique


Rédigé par Saâd JAFRI le Jeudi 13 Juillet 2023



Accord Maroc-UE : Place au pragmatisme économique
Depuis maintenant quatre ans, pas moins de 128 navires appartenant à 11 pays européens sillonnent les généreuses eaux marocaines à la recherche de leurs richesses sous-marines. Ces opérations qui entrent dans le cadre de l’accord de partenariat dans le domaine de la pêche durable entre l’UE et le Royaume, permettent à la flotte européenne  majoritairement espagnole d’accéder aux zones poissonneuses des eaux atlantiques du Maroc, incluant le Sahara, en contrepartie d’une modique compensation financière. Car, au moment où les dividendes de Rabat dans cet accord dépassent de peu les quelque 200 millions de dollars, les 27 se taillent plus de 2,5 milliards de dollars de produits maritimes par an.

Il est vrai que Rabat tirait autrement profit de cette coopération, mais il n’en demeure pas moins que le manque à gagner pour les voisins européens est beaucoup plus conséquent, surtout pour l’Espagne, qui depuis l’annulation du protocole de mise en œuvre par le Tribunal de l’UE en septembre 2021, se plie en quatre pour que l’accord en question soit reconduit. En attendant la date fatidique, le Maroc a fixé le cap, notant que l’avenir du partenariat Rabat Bruxelles ne dépend pas de la bénédiction des Commissions européennes.

Outre le respect de son intégrité territoriale, le Maroc est en quête de partenariats plus avancés où la valeur ajoutée nationale serait plus conséquente. S’il ne trouve pas ces conditions auprès du Vieux Continent, un revirement vers «l’Est» est aujourd’hui plus qu’envisageable, comme en témoignent les accords signés à tour de bras avec les pays d’Asie ou encore d’Europe de l’Est. Il est donc temps pour l’Europe de revoir ses cartes, car la concurrence est rude. 



Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 28 Février 2024 - 15:28 Et si on ne célébrait plus le 8 mars…






🔴 Top News