Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Actu Maroc

Abdellatif Miraoui : La diversification de l'offre de formation dans les provinces du Sud revêt un intérêt particulier


Rédigé par La rédaction le Jeudi 18 Novembre 2021

Le ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche scientifique et de l’Innovation, Abdellatif Miraoui, a indiqué, ce jeudi à Dakhla, que son département attache un intérêt tout particulier à la diversification de l’offre de formation dans les provinces du Sud, laquelle, selon lui, répond déjà parfaitement aux besoins spécifiques de ces régions.



L’Université Ibn Zohr d'Agadir compte aujourd’hui 21 établissements d’enseignement supérieur étalés sur les régions du Sud, a souligné Abdellatif Miraoui lors de la session inaugurale du 1er forum MD Sahara, initié par le groupe media "Maroc Diplomatique". L’effectif global des étudiants de l’Université a connu une hausse considérable, avec un nombre de 134.699 en 2020-2021 contre 125.795 au titre de l’année universitaire précédente, soit une augmentation de 7,08%, a-t-il noté.

Dans une optique de proximité et dans le respect du principe d’égalité des chances, l’Université offre une variété de formations dans différents champs disciplinaires, a-t-il poursuivi, faisant savoir que huit nouveaux établissements seront mis en place à l’horizon 2023-2024.

Dans cette lignée, il a souligné que le renforcement de l’offre pédagogique dans les régions du Sud ne peut se faire sans l’adhésion des partenaires privés, notant que l’Université privée d’Agadir est présente avec deux annexes dans la ville de Laâyoune et ambitionne, comme d’autres universités privées, de créer des établissements offrant des formations adaptées au contexte de la région.

Les régions du Sud, de par leur positionnement géostratégique et la dynamique de développement qu’elles ont connue, peuvent, sans aucun doute, jouer le rôle de hub scientifique régional et continental, a-t-il soutenu, affirmant qu’avec la conjugaison des efforts, "nous pourrons assurer un développement multidimensionnel, inclusif et durable des provinces du Sud".

Quant à la recherche scientifique et l'innovation, l’Université Ibn Zohr, dotée de la Cité de l’Innovation, représente un véritable levier de l’éclosion d’un environnement propice à la recherche et au développement, a-t-il avancé.

"A cet effet, notre stratégie aujourd’hui est de faire adopter à l’Université marocaine une position délibérée d’internationalisation, à travers une approche institutionnelle intégrée où les missions internationales d’enseignement, de recherche et de service envers la société sont renforcées par quatre fonctions d’internationalisation transversales, à savoir la coopération institutionnelle internationale, le lauréat-profil international, le recrutement international et la mobilité internationale", a-t-il ajouté.

"Aujourd’hui, nous sommes au stade de faire de la diplomatie scientifique et culturelle une nouvelle dimension de nos relations internationales", a-t-il indiqué.

Le responsable gouvernemental a, dans ce sens, noté que son département est parvenu à conclure plus de 290 programmes de bourses dans 70 destinations académiques et s’engage, entre autres, dans sa feuille de route à renforcer la mobilité des étudiants, des enseignants et des cadres administratifs ainsi que la mobilité diplômante, à même d’élargir les domaines de coopération liés à l’enseignement supérieur et à la recherche scientifique et l’innovation, conformément à la politique étrangère du Royaume.

Par ailleurs, les travaux de la première édition du forum MD Sahara se tiennent sous le thème "les provinces du Sud : grandes ouvertures diplomatiques et nouvelles voies de développement". Cet événement annuel se propose de réunir des intervenants prestigieux, officiels, décisionnaires, analystes et experts en présence d'un public pertinent, autour de thématiques ayant essentiellement trait au développement des provinces du Sud et à leur rôle de hub africain et de porte sur le monde.