L'Opinion Maroc - Actuali
Consulter
GRATUITEMENT
notre journal
facebook
twitter
youtube
linkedin
instagram
search


   
Sport

AMAD : La lutte contre le dopage est l’affaire de tous


Rédigé par Mostafa YASSINE le Jeudi 20 Octobre 2022



Ph: Nidal
Ph: Nidal
L’Agence Marocaine Anti Dopage (AMAD), en partenariat avec la Marocaine des Journalistes Sportifs (MJS), a organisé un séminaire sous le thème : « L’AMAD au service des sportifs». Ce séminaire a été organisé mercredi 19 octobre à Rabat et a été l’occasion pour l’inauguration officielle du siège de l’AMAD.

Ce séminaire a été marqué par la participation d’éminents spécialistes venus d’Afrique, d’Europe et du Maroc. La première présentation a été faite par Swigelaar Rodney, Directeur du Bureau africain de l’Agence Mondiale AntiDopage (AMA), qui a brossé un tableau sur l’AMA, sa vision, ses missions et les valeurs qu’elle défend qui s’articulent autour d’un sport propre. Pour réussir cette mission, l’AMA s’appuie sur des Associations et des organisations régionales signataires.

Pour mener à bien sa tâche, l’AMA a initié un Programme mondial antidopage qui comprend le Code mondial antidopage, les normes internationales et les modèles de bonnes pratiques.

La deuxième intervention a été présentée par la Tunisienne Besma Gacem, psychologue, clinicienne et sous-Directeur Formation à l’Agence nationale antidopage de Tunisie. Elle a mis en relief l’importance de l’éducation et de la sensibilisation dans la lutte contre le dopage qui doit toucher tout l’entourage du sportif. Elle a conclu que la lutte contre le dopage est l’affaire de tous.

La troisième présentation a été faite par le Secrétaire Général de l’AMAD, Moulay Ahmed Bellimam, qui a donné un aperçu sur les prémices qui ont abouti à la création de l’Agence marocaine, le travail qu’elle fait, comment elle fonctionne, ainsi que le large ratissage qui a permis de toucher une large tranche de la population sportive, ce qui a abouti à l’excellence. Par la suite, le doyen des journalistes sportifs, Belaid Bouimid, a fait le tour de ce que doit être le rôle de la presse sportive dans la lutte contre le dopage.

L’investigation, la connaissance des règles et du code mondial antidopage sont quelques outils qui peuvent aider les journalistes sportifs à contribuer dans la lutte contre le dopage.

Belaid a ajouté qu’il faut impliquer la culture, le théâtre et toutes les formes de l’art dans cette opération. Il a proposé aux journalistes sportifs de s’intéresser au projet d’un livre retraçant l’histoire de la lutte contre le dopage au Maroc et qui a commencé bien avant la naissance de l’Agence Mondiale Antidopage. Au cours de l’après-midi, des ateliers furent organisés qui s’articulent autour de la lutte contre le dopage.

C’est ainsi que Maître Rachid Sadouk, Avocat Général auprès de la Cour de cassation, a fait une présentation sur l’engagement du Maroc dans la lutte antidopage. Le deuxième atelier a été animé par Mokhtar Sentissi, Conseiller juridique et membre du Conseil d’Administration de l’AMAD et Mme Zakia Bertagi, ex Directrice Générale de l’Agence tunisienne Antidopage qui ont traité des droits et responsabilités des sportifs.

Les recommandations

A la fin de cette journée, des recommandations ont été faites par les participants et qui sont :

- Inclure la sensibilisation contre le dopage dans le cursus scolaire et universitaire ;
- Promouvoir la recherche scientifique en collaboration avec les universités, les instituts et les grandes écoles dans le domaine de la lutte antidopage ;
- Promouvoir la lutte antidopage à travers l’omnisport et la culture (théâtre, musique, poésie, cinéma, peinture, littérature, danse,…) et particulièrement les disciplines liées à l’exercice corporel ;
- Investir les maisons de jeunes pour la promotion de la lutte antidopage auprès de la jeunesse ;
- Renforcer les échanges et le parrainage avec les entreprises du secteur privé dans un cadre règlementé et répondant au souci de la gouvernance et de la transparence (sponsoring) ;
- Intégrer les enfants (garçons et fillettes) en collaboration avec les autres secteurs et les associations spécialisées dans la réinsertion des enfants dits de rue ;
- Réaliser le projet d’un livre portant sur l’Histoire de la lutte antidopage dans le Royaume ;
- Assurer une communication pérenne avec les médias ;
- Tenir un maximum de rencontres avec les experts dans le but de vulgariser les connaissances dans le domaine du dopage ; - Renforcer la coopération avec les organisations nationales antidopage (ONAD), les Organisations Régionales Antidopage (ORAD), l’International testing Antidopage (ITA) et l’Agence Mondiale Antidopage (AMA) ;
- Maintenir la plateforme nationale de lutte antidopage ;
- Créer une commission ad-hoc pluridisciplinaire chargée du suivi de réalisation de ces recommandations.

Et enfin de cette journée, un ruban a été coupé en guise d’inauguration officielle du siège de l’Agence Marocaine Anti Dopage par Dr Fatima Abouali, présidente de cette institution, et le Secrétaire Général du ministère de l’Education nationale, du Préscolaire et des Sports, Youssef Belqasmi.

Ce séminaire a connu un grand succès de par les témoignages des officiels et grâce à la coopération et le partenariat qui a été signé avec la Marocaine des Journalistes Sportifs.








🔴 Top News