Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Sport

20 arbitres africains, dont 2 femmes, sélectionnés par la CAF pour devenir arbitres professionnels : Redouane Jayed fait partie du lot !


Rédigé par A. KITABRI le Lundi 7 Décembre 2020



La CAF vient de lever le voile sur son dernier projet : "La professionnalisation de l'arbitrage en Afrique"



20 arbitres africains, dont 2 femmes, sélectionnés par la CAF pour devenir arbitres professionnels : Redouane Jayed fait partie du lot !
Des arbitres professionnels salariés de la CAF:
 
     Dans un premier temps, un semi-professionnalisme avant de passer à un total professionnalisme.
- Ainsi, 20 arbitres ont été sélectionnés pour mettre en pratique ce projet. Parmi eux seront sélectionnés les futurs représentants de d'Afrique dans le Mondial Qatar 2022.
-Les 20 arbitres, 18 hommes et 2 femmes devront suivre une préparation particulière et un accompagnement spécial de la part de la CAF.
-Ils auront le statut officiel d'arbitre semi-professionnel de la CAF.
-Chaque arbitre devra percevoir un salaire mensuel perçu de la trésorerie de la CAF.
- Pour chacune des 6 zones sous la tutelle de la CAF, des coaches seront désignés pour accompagner les arbitres sélectionnés dans la préparation physique et mentale. Un matériel adéquat sera mis à leur disposition. Un suivi par visioconférence ponctué par une évaluation mensuelle figure également dans le programme.
-Les arbitres sélectionnés devront être entièrement disponibles et libérés de toute autre activité pour pouvoir bénéficier de ce statut. L'objectif est de pérenniser le projet de façon à perfectionner le rendement et les compétences cognitives, pratiques et physiques des arbitres d'abord semi-professionnels puis professionnels.
-A long terme, le projet de la CAF est de sélectionner de jeunes arbitres, avec une moyenne d'âge de 30 ans, pour qu'ils puissent évoluer durant une quinzaine d'années.
- Comme prolongement à son projet, la CAF vise l'adhésion des fédérations nationales. Chaque fédération nationale devra disposer d'un corps arbitral professionnel, seule possibilité de mise à niveau de l'arbitrage africain au niveau de l'arbitrage mondial, selon la CAF.
 
Les 20 arbitres sélectionnés : Jayed fait partie du programme
 
-Alioum Alioum (Cameroun), Ghorbal Mustapha (Algérie), Amine Mohamed Omar (Egypte), Bamlak Tessema (Ethiopie), Gassama Bakary (Gambie), Sadok Selmi (Tunisie), Ngambo Ndala (RDC), Janny Sikazwe (Zambie), Redouane Jayed (Maroc), Victor Miguel Gomez (Afrique du sud), Maguette Ndiaye (Sénégal), Joshua Bondo (Botswana), Pacifique Ndabiha (Burundi), Rakota Joana (Madagascar), Daniel Laryea (Ghana), Boubou Traoré (Mali), Beida Dahane (Mauritanie), Peter Kamaku (Kenya), Salima Mukan (Rwanda) et Lydia Tafesse (Ethiopie).