L'Opinion Maroc - Actuali
Consulter
GRATUITEMENT
notre journal
facebook
twitter
youtube
linkedin
instagram
search


Agora

11 Janvier 2022 : Les Actes d’hier pour préparer le Maroc d’aujourd’hui


Rédigé par Me Mohammed Belmahi le Lundi 10 Janvier 2022



11 Janvier 2022 : Les Actes d’hier pour préparer le Maroc d’aujourd’hui
78ème Anniversaire de la présentation du Manifeste de l'Indépendance : De la démocratie à la protection sociale.
 
Le peuple marocain célèbre, ce mardi de Tanger à Lagouira, le 11 janvier, fête commémorant le 78ème anniversaire de la présentation du Manifeste de l'Indépendance qui représente l'une des étapes glorieuses et historiques du Maroc contemporain.

Pour le Parti de l’Istiqlal, qui a toujours fêté ce glorieux anniversaire depuis le 11-janvier 1944, cette mémorable journée rappelle aux Marocains d'aujourd'hui, les actions nobles menées par les nationalistes pour que les générations futures puissent vivre souverainement et dans la dignité.

Il est certain que notre pays a connu une sûre et sereine transformation, qu'il a su mettre de l'ordre là où il n'y avait qu'arbitraire et anarchie, transformer un pays divisé en un Royaume moderne préservant son authenticité, son caractère, sa dignité, ses arts et cultures et résolument tourné vers l'avenir.

Sa Majesté le Roi Mohammed VI, par l'habilité de ses réformes, son génie, son prestige personnel, a pu instaurer un changement bénéfique permettant aux Marocains de jouir pleinement de la richesse matérielle, immatérielle et morale de leur pays.

La commémoration donc de ce glorieux anniversaire, fêtée dans une ambiance de ressourcement et d'allégresse au moment où d'autres pays sont la cible d'attentats et d'actes de violences inhumaines, montre que les Marocains sont plus que jamais unis.

Les Marocains, confiants en leur avenir, sont en effet conscients que leur capacité à produire des richesses est plus que jamais libérée.

Ils l’ont toujours prouvé.

L'amour de leur pays et de leurs institutions sacrées fait d'eux un peuple qui connaît ses droits et ses devoirs. D'ailleurs, leurs doléances concernant les attentes sont toujours accompagnées de solutions constructives, car notre pays fonde son action et ses approches sur une politique foncièrement participative.

Ce dont le Maroc peut se prévaloir, c'est que les difficultés internes ne sont pas résolues par la violence, à l'image du 11 janvier 1944 qui nous a légué une multitude d'enseignements: Une grande confiance en soi et un patriotisme sans faille. Deux vertus essentielles dans notre vie nationale.

Cette même journée nous a également enseigné que nos parents avaient une foi profonde qui leur a permis de surmonter les douloureux instants provoqués par le protectorat et les pires épreuves d'alors, ce qui a développé chez les générations montantes une liberté d'esprit et conduit la majorité d'entre elles à fréquenter «l'école de la vie» ; c'est pourquoi si les droits de l'Homme sont présentement scandés par les uns et les autres, pour le Marocain d'aujourd'hui, ils doivent se vivre également dans les actes de tous les jours, et surtout ceux SOCIAUX  à partir de janvier 2022 !

Cette année, la fête est plurielle, car c'est la fête des succès diplomatiques, économiques et sociaux, malgré les effets de la pandémie Covid-19.

Sa commémoration par le Parti de l'Istiqlal, à la veille de la commémoration de l'Année « Amazigh 2974 », constitue un signal qui confirme, si besoin est, l'inaliénable attachement des forces constituant le prolongement du Mouvement national et ses cultures et valeurs, leur entière adhésion au projet sociétal de Sa Majesté le Roi Mohammed VI et leur farouche engagement à relever avec Lui les défis d'aujourd'hui et de demain.

C'est aussi le succès du modèle démocratique prôné par les forces vives de la Nation marocaine et à leur tête le Parti de l'Istiqlal.

En effet  le SG du Parti, le Dr Nizar Baraka,  était conscient que le peuple marocain voulait une démarche rationnelle et une méthodologie réaliste,  pour renforcer la démocratie marocaine  avec sa spécificité dans une pédagogie évolutive qui consolide les acquis pour bâtir l'avenir, qui assoit une base solide pour consacrer l'action organisée et constructive, l'aidant à renforcer sa participation et son rendement, et qui s'investit dans les cœurs et les esprits des jeunes citoyens, principale garantie de sa pérennité.

C’est ce qu’il a toujours défendu au nom des Militants Istiqlaliens.

Diplomatiquement, la fête est grande et plus grands encore sont les enseignements à tirer de cette commémoration. Une vraie leçon d'Histoire, au vu des conditions de notre environnement et du contexte mondial où nous vivons.

Il faut toutefois garder à l'esprit que nos succès ne laissent pas indifférent, et que nous ne saurions être à l'abri des complots des ennemis de notre intégrité territoriale, sans précaution, sans responsabilité, sans vigilance, sans solidarité et sans une nette visibilité des défis que nous sommes appelés à relever.

Dans ce contexte, le projet sociétal de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, basé sur « la conception générale d'un modèle national de régionalisation avancée englobant toutes les régions du Royaume » a été clairement développé par le Souverain depuis 2010 (discours du 4 janvier),  discours qui vise à mettre au point un modèle maroco-marocain de régionalisation, issu des spécificités de notre pays, dont la Monarchie, qui figure parmi les plus anciennes du monde, est le garant de l'unité de la Nation, incarnant la symbiose qui la lie aux différentes composantes du peuple. C'est, au fait, le mode d'emploi qui s'impose. Et c'est chose faite.
 
Aujourd'hui, une chose est sûre: les Marocains possèdent les connaissances et disposent d'importantes ressources. Le Modèle de Développement Humain est venu actionner une « volonté d'agir et d'instaurer la confiance » alors et surtout que si beaucoup de choses ont changé, d'autres appellent à l'être, notamment le volet de l'expression la plus large de la démocratie qui constitue le deuxième élément du Manifeste de l'Indépendance de 1944.

Comme on le sait, les valeureux signataires de ce document historique visaient outre l'indépendance, l'établissement des vertus démocratiques. Le Maroc aujourd'hui, cité comme pionnier en la matière dans le monde arabe et africain, évolue dans le bon sens et il est en train de renforcer son échafaudage démocratique au grand bonheur des Marocains.

Les avancées enregistrées dans ce domaine sont le signe de l'entrée résolue de notre système politique dans l'ère de la modernité alors et surtout qu'il a entamé sa vitesse de croisière en toute sérénité.

Ce sont ces performances que nous commémorons aujourd'hui.

La volonté du gouvernement doit être affichée plus que jamais, et décréter les réformes nécessaires et adéquates devant amener plus de justice sociale, plus de transparence dans la gestion des affaires publiques eu égard à l'urgence imposée, est aujourd'hui une réalité.

C'est pourquoi, en véritable dépositaire de la volonté des signataires du Manifeste du 11 janvier 1944 visant l'indépendance et la démocratie, le Parti de l'Istiqlal a milité et reste mobilisé pour la consécration des idéaux de l'égalité, de la justice et de la prospérité de la société marocaine.

C'est dans ce cadre que le gouvernement actuel commence à traduire sur le terrain des actions concrètes sur les plans démocratique, économique et social et aussi sportif. La jeunesse marocaine ne demande que ça.

En ce sens et en tant qu'interprète fidèle et défenseur des idéaux patriotiques, le Parti de l'Istiqlal n'a cessé d'afficher sa volonté pour que le Maroc vive enfin une réelle et effective démocratie et des élections authentiques à même de rétablir la confiance et la réconciliation de la population avec la chose publique.

La concertation est devenue aujourd'hui plus que jamais le maître-mot de toute démarche et vision d'avenir ainsi que de toute stratégie nationale. Ce principe devient plus significatif quand il s'agit de l'avenir de la jeunesse de notre pays. Il s'agit d'une vision nationale fondée sur le patriotisme. Une telle vision ne peut être que consolidée, renforcée à l'ère des mutations et de la globalisation par une volonté farouche de vaincre le carcan du sous-développement.

L'évolution intervenue sur la scène mondiale après les douloureux actes de terrorisme, impose plus que jamais une vigilance continue et des actions futures permettant d'être à la hauteur des défis en terme d'évolution économique et sociale et d'amélioration du statut social de tous les Marocains et de toutes les Marocaines, conformément aux vœux du Guide de la Nation Sa Majesté Mohammed VI que Dieu le glorifie et perpétue son règne. S'il est vrai que nous ne pouvons ignorer le passé, nous sommes tenus aussi de préparer l'avenir et d'amorcer sereinement le plan de notre développement tous-azimuts.


Me Mohammed Belmahi









 



Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 14 Août 2022 - 08:44 L’Humeur : Newton-John entre chansons et navets






🔴 Top News