Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Actu Maroc

​Matons et prisonniers, même galère

Rédigé par Safaa KSAANI le Mercredi 25 Mars 2020

Désormais et jusqu’à la fin de l’état d’urgence sanitaire, les gardiens comme les prisonniers restent confinés dans leurs lieux de travail pour une durée de deux semaines.



Des prisons marocaines plus fermées que jamais
Des prisons marocaines plus fermées que jamais
Afin de circonscrire le risque de propagation du coronavirus en milieu carcéral réputé vulnérable d’un point de vue épidémiologique, la Délégation générale à l'Administration Pénitentiaire et à la Réinsertion (DGAPR) a décidé de soumettre son personnel à une mesure de quarantaine alternée. C’est ce qui ressort d’un communiqué de la DGAPR parvenu à l’Opinion.

En vertu de cette disposition, les gardiens et autres employés de prisons ont été divisés en deux groupes qui s’alterneront à une cadence de deux semaines par groupe. Une période durant laquelle, les concernés doivent rester strictement confinés à l’intérieur de l’enceinte des prisons où ils sont en service.

Pour ce faire, des lieux de résidence ont été spécialement aménagés à l’intérieur des prisons et équipés de tout le nécessaire afin de permettre aux membres du personnel en période de garde prolongée de traverser cette période dans le confort requis.

Avec l'actuelle pandémie, les prisons marocaines sont désormais plus fermées qu'elles ne l'ont jamais été.