Menu
L'Opinion L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Tribune libre

​Gbè du matin : Remember Felix Houphouet Boigny...


Rédigé par Yao Noël le Lundi 7 Décembre 2020


Yao Noel, Président de l'Union des Journalistes de la Presse Libre Africaine (U.J.P.L.A.).
Yao Noel, Président de l'Union des Journalistes de la Presse Libre Africaine (U.J.P.L.A.).
Aujourd’hui lundi 7 décembre 2020, cela fait un peu moins de 30 ans ( 27 ans pour être précis) que Félix Houphouet Boigny père fondateur de la Côte d’Ivoire,  premier et charismatique président de notre pays, s'en est allé ...

Depuis qu'il nous a quittés le 7 décembre 1993,  le pays a soufflé le chaud et le froid,  alternant le bon et le moins bon.

Au nombre des sombres épisodes ou étapes après sa mort, le vilain coup d'État militaire du 24 décembre 1999 qui a  malheureusement fait entrer le pays  dans un cycle inouï de violence et d'instabilité maladive et récurrente.  Comme un malheur n'arrive jamais seul, il y eut la malencontreuse rébellion du 19 septembre 2002 dont les effets induits et collatéraux continuent,  aujourd'hui encore,  d'empoisonner et d'empester la vie publique et politique ivoirienne. 

Puis, il y a dix ans,  la crise postélectorale de 2010-2011 où nous avons tous été  "possédés" par le diable, aura été horrible et meurtrière avec 3000 morts. 

Cette année 2020, ce sont 85 ivoiriens qui ont péri dans des violences consécutives aux dissensions politiques autour de l'élection présidentielle du 31 octobre. 

Ce dernier et triste  épisode ne saurait faire oublier que de 2011 à  2020, la Côte d'Ivoire a connu la paix, la stabilité,  la croissance et un rayonnement économique incontesté. 

Point n'est donc besoin d'affirmer que seules  la  paix et la stabilité peuvent permettre la poursuite du progrès et du développement global de la Côte d'Ivoire. 
Le président Félix HOUPHOUET Boigny,  père fondateur et premier bâtisseur de la Côte d'Ivoire moderne n'arrêtait pas de répéter que la paix est et demeure "le préalable à tout développement"...  Cette paix elle-même  ne peut s'obtenir que par le dialogue et la fraternelle discussion pour le règlement des conflits. 

Aujourd'hui,  le président Alassane OUATTARA a repris le chemin bienheureux du dialogue avec son aîné le président Henri Konan Bédié, chef de file de l'opposition politique ivoirienne .

Cette option qui est la meilleure parce que la plus houphouetiste ou " houphouetienne" ne doit pas s'arrêter et doit donc se poursuivre, se renforcer en dépit des écueils, incompréhensions et obstacles qui pourraient subsister. 

La voie du dialogue n'est jamais aisée ou linéaire. 

Seules l'obstination, la persévérance et la patience permettent d'aboutir à un dénouement  pacifique, heureux et bénéficique pour l'ensemble de la Nation.

En ce vingt-septième anniversaire de sa disparition,  le plus grand  et le plus bel hommage  que les ivoiriens dans leur ensemble,  à  commencer par les enfants et disciples de Felix Houphouet Boigny,  pourraient et devraient lui rendre, c'est de recourir à la fraternelle négociation pour venir à  bout de leurs divergences et dissensions .

Nous avons , en effet, tous l'imperieuse et filiale obligation d'éviter, à Felix Houphouet Boigny,  une ... "seconde mort "....

On se dit les ( vrais) Gbè (vérités crues et directes) et on avance...
 
Yao Noel,
Président de l'Union des Journalistes de la Presse Libre Africaine (U.J.P.L.A.)

  



Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 18 Avril 2021 - 12:53 Humeur : Ambiance à la foi menaçante