Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Culture

« Se dissoudre dans le Néant » de Meriem Haj-Hamou : Une élévation par le verbe


le Mercredi 2 Septembre 2020



« Se dissoudre dans le Néant » de Meriem Haj-Hamou : Une élévation par le verbe
Se dissoudre dans le Néant est le titre du dernier recueil de la poétesse Meriem Haj-Hamou paru récemment aux éditions Marsam. Le titre et la couverture annoncent une auteure préoccupée par notre présent et en quête d’espérance. Elle commence son recueil par dire ce qu’elle pense d’être poète :

Il a tendu la main
Et tissé des vers
Pour rapiécer l’univers


Puis en ces temps moroses, elle se remémore et s’interroge.
Se peut-il que l’on vive dans un mauvais livre ?
Se demande la poétesse dans l’un de ses poèmes.

De vers en vers, le lecteur découvre l’univers poétique et le style concis de Meriem Haj-Hamou. Il ressent glisser, entre les lignes, un souffle nouveau. Peu à peu, l’âme de l’auteure se livre, ses vers se libèrent et tendent vers l’éther comme ce personnage, placé sur la couverture, sous le mot DISSOUDRE, et qui cherche avec ferveur les mains levées vers ciel à décrocher les étoiles. L’auteure tisse son ouvrage en alternant l’image poétique directe à la métaphore et au symbole. Ce qui, selon Paul Ricoeur, « guide l›interprétation du spectateur, c'est-à-dire, ce à partir de quoi il fait sens ». Et parler par métaphore, c›est dire quelque chose d›autre « à travers quelque sens littéral. » poursuit le philosophe.

Les poèmes qui closent ce recueil ressembleraient à une prière s’élevant dans les hauteurs et nous emmenant dans son sillage. Une élévation par le verbe digne d’une poétesse mystique. Même si ceux qui connaissent la poétesse savent que sa modestie légendaire ne l’autoriserait nullement à le revendiquer. Elle se contente de poursuivre
son ouvrage et se demande :

La vibration du silence
Te mènera jusqu’au
mystique temple
Qui renferme ton essence
Sens-tu sa quintessence ?


La poétesse ne prétend rien prouver du tout ; elle laisse seulement parler son coeur. Sa visée est de dire la vérité par le moyen des mots, de l’imagination et de la fable.
La poésie n’est-elle pas la voix du coeur ?

Abderrazak BENCHAABANE
Meriem Haj-Hamou - Se dissoudre dans le Néant - Éditions Marsam