Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF

L'Opinion

Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

En bref

La Belgique participerait à l’opération Takuba

La Belgique n’exclut pas de participer à l’avenir au projet d’opération militaire française Takuba au Mali, qui, pour éviter l’enlisement, vise à réunir des forces spéciales de différents pays, a indiqué jeudi lors d’un entretien avec l’AFP le chef de la diplomatie belge Philippe Goffin.

A la question de savoir si la Belgique pourrait répondre favorablement à une requête de la France auprès de ses partenaires européens pour qu’ils envoient des militaires dans ce cadre, le ministre belge a répondu: «C’est en débat, en dialogue. On a déjà beaucoup de militaires au Mali, au Niger ».

«On est un gouvernement en affaires courantes. Donc engager de nouvelles forces requiert un gouvernement en plein exercice, plus l’accord du Parlement», a-t-il insisté.

Parmi les pays approchés par la France, l’Allemagne a déjà répondu par la négative, tandis que l’Estonie a promis quelques dizaines de militaires. Ces deux pays sont actuellement membres non permanents du Conseil de sécurité de l’ONU.

Interrogé sur l’avenir de la mission de l’ONU au Mali (Minusma), l’une des plus coûteuses et meurtrières pour les Nations unies, et dont les Etats- Unis veulent revoir la mission et réduire le format en juin, Philippe Goffin, dont le pays préside en février le Conseil de sécurité, a reconnu qu’elle avait perdu de sa popularité.