Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Actu Maroc

Vivons-nous le dernier mois d’urgence sanitaire ?


Rédigé par Anass Machloukh le Lundi 7 Juin 2021

Après l'allégement des mesures restrictives, et l'ouvertures des frontières, l'abrogation de l'état d'urgence sanitaire après le mois de juillet devient de plus en plus probable. Une hypothèse en cours d'examen par les autorités. Détails




Les Marocains ont vécu plus d’une année sous le prisme de l’Etat d’urgence sanitaire avec toutes les mesures restrictives qui l’ont accompagné. Maintenant qu’on assiste à un retour progressif à la vie normale avec l’allégement de plusieurs restrictions de déplacement et de voyage (couvre-feu, ouverture des frontières, autorisation des rassemblements etc…), l’utilité de la perpétuation de l’état d’urgence sanitaire se pose fréquemment dans les discussions entre citoyens, d’autant que plusieurs pays européens, dont la France, s’apprêtent à en sortir progressivement. Plusieurs informations ont fait état de la possibilité d’un non prolongement de l’état d’urgence au-delà du mois de juillet. Une source bien informée proche du gouvernement nous a précisé que cette hypothèse est fort probable et fait actuellement l’objet d’un examen approfondi. Plusieurs facteurs son pris en compte, à savoir l’amélioration de la situation épidémiologique, l’avancement de la campagne de vaccination et la mise en place du pass vaccinal. Ces éléments font l’objet de réunions hebdomadaires entre des comités des ministères de la Santé et de l’Intérieur, qui devraient déboucher sur une décision finale. « Tous les indicateurs laissent augurer une non prolongation de l’état d’urgence, mais rien n’est encore décidé définitivement », nous précise notre interlocuteur qui a requis l’anonymat.

Rappelons que le Conseil du gouvernement a décidé, jeudi dernier, de prolonger l’état d’urgence sanitaire jusqu’au 10 juillet, après de multiples prolongations. L’Exécutif a décrété en parallèle plusieurs allègements concernant la réouverture des plages, des endroits publics et l’autorisation des rassemblements.