L'Opinion Maroc - Actuali
Consulter
GRATUITEMENT
notre journal
facebook
twitter
youtube
linkedin
instagram
search


Conso & Web zone

Viande rouge et cancer colorectal : Une récente étude établit un lien


Rédigé par L'Opinion le Dimanche 23 Juillet 2023



Manger moins de viande rouge pour prévenir le cancer colorectal ? Une nouvelle étude alerte les consommateurs sur la viande rouge. Une consommation trop élevée de ce type d’aliment aurait un lien avec le cancer colorectal. La nouvelle étude, publiée cette semaine dans la revue scientifique Cancer Discovery, a en effet pu identifier les caractéristiques spécifiques des dommages causés sur l’ADN par un régime alimentaire très riche en viande rouge. Et elle incrimine effectivement cette dernière comme cancérigène, tout en permettant d’ouvrir la voie à la détection plus précoce de la maladie ou au développement de nouveaux traitements.
 
Une approche scientifique inédite

Jusqu’à ce jour, les études faisant le lien entre le cancer colorectal et la consommation de la viande rouge se basaient sur les habitudes alimentaires des personnes atteintes de la maladie. Dans ce nouveau travail de recherche, les auteurs ont pu identifier les caractéristiques spécifiques des dommages causés sur l’ADN par un régime alimentaire très riche en viande rouge. Une mutation de l’ADN en cause. Au cours de leurs analyses, les scientifiques ont observé une mutation de l’ADN.

Ce phénomène de mutation, appelé alkylation, n’avait jamais été identifié auparavant. Cette mutation est manifestement associée à la consommation de viande rouge (transformée ou non) avant le déclenchement de la maladie. Elle serait causée par des composés chimiques présents dans la viande rouge, notamment dans le fer ou dans le nitrate. Aucun lien avec la consommation de volaille, de poisson, ou d’autres facteurs examinés n’a, en revanche, été établi. Attention, toutes les cellules ayant muté ne deviennent pas for- cément cancéreuses. Parmi les gènes les plus affectés par l’alkylation, certains sont plus susceptibles de déclencher un cancer colorectal lors de la mutation, selon de précédents travaux effectués par la même équipe.