Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Actu Maroc

Vaccinations : Les enfants victimes collatérales du Covid-19 ?

Sonnette d'alarme de l'OMS


Rédigé par A. Channaje le Samedi 2 Mai 2020

L’OMS s’inquiète des interruptions possibles des vaccinations de routine des enfants en Europe alors que la pandémie de Covid-19 se poursuit.



La région Europe de l’Organisation mondiale de la santé reste très touchée par la pandémie de Covid-19 et représente 46% des cas et 63% des décès dans le monde, soit 129.344 morts. Tel est le constat dressé par l'OMS dans un communiqué, ajoutant que les cas cumulés ont augmenté de 15 % au cours des 7 derniers jours. 

« Nous devons faire tout ce qui est en notre pouvoir pour éviter que les enfants ne deviennent les victimes de cette pandémie en raison de leur vulnérabilité aux maladies évitables par la vaccination, telles que la rougeole, la diphtérie, les oreillons et la rubéole », a déclaré Hans Kluge, directeur régional de l‘OMS pour l’Europe lors d’une conférence de presse virtuelle.

« Nous sommes préoccupés par le fait que des pays aient pu connaître des interruptions dans les services de vaccination de routine, y compris parmi les groupes vulnérables, et par les interruptions des mesures contre les épidémies de rougeole », a poursuivi Hans Kluge.
 
Le retour de rougeole
 
Il a rappelé que l’Europe connait depuis quelques années une résurgence de la rougeole. En France, une étude de l’agence du médicament et de l’Assurance maladie montrait une baisse de 50% durant la dernière semaine du mois de mars de la consommation du vaccin contre la rougeole, les oreillons et la rubéole (ROR) faisant craindre une « prise de retard dans le calendrier vaccinal » des jeunes enfants.
La France connait depuis quelques années une recrudescence des cas de rougeole due, dans la plupart des cas, à une absence de vaccination ou une vaccination incomplète. En Belgique, le nombre de cas avait triplé entre 2018 et 2019.

Selon l’OMS Europe, sur l’ensemble de la région, en 2018, plus de 500.000 enfants n’ont pas reçu leur première dose de vaccin et en 2019, plus de 100.000 personnes de tous les groupes d’âge ont été infectées par la rougeole.

Les mesures mises en place pour répondre à la pandémie de Covid-19, tant au niveau des services de santé que de la société, « ont eu un effet à la fois sur la prestation d’autres services de santé et sur les personnes qui y ont accès », a constaté l’OMS.
 
Veillez à ce que votre enfant soit vacciné
 
L’OMS recommande aux gouvernements de trouver des moyens de réintroduire d’autres services de santé en toute sécurité et rapidement, une fois que la transmission communautaire sera maîtrisée.
 Elle appelle aussi les pays à continuer de donner la priorité à la vaccination, à innover en matière de services, à communiquer avec les parents et à suivre méticuleusement chaque vaccination manquée.