L'Opinion Maroc - Actuali
Consulter
GRATUITEMENT
notre journal
facebook
twitter
youtube
linkedin
instagram
search



Actu Maroc

Une mission d’affaires marocaine attendue à Tel-Aviv vers fin février


Rédigé par Mariem LEMRAJNI Dimanche 15 Janvier 2023

L'ASMEX et l'AMDIE ont programmé un voyage d'affaires à Tel-Aviv du 27 février au 1er mars prochains. Cette visite a pour objectif d'identifier les opportunités d’investissements et d’exportations qu'offrent le Maroc et Israël.




L’Association marocaine des exportateurs (ASMEX), en partenariat avec l’Agence marocaine de développement des investissements et des exportations (AMDIE), a programmé une mission d’affaires B2B à Tel-Aviv, qui devra se dérouler du 27 février au 1er mars prochains.
 
Selon le communiqué, l’objectif de cette rencontre est de fournir aux donneurs d’ordres et aux opérateurs israéliens l’occasion de nouer des partenariats win-win, avec leurs vis-à-vis marocains.
 
À cette occasion, le président de l’ASMEX, Hassan Sentissi a déclaré que : « Le marché israélien est l’un des marchés les plus performants au Moyen-Orient, et qui, depuis les deux années qui ont suivi l’accord bilatéral pour la mise en relation des deux nations, ne cesse d’attirer des investisseurs ».
 
Ce voyage d’affaires, intervient suite à un webinaire, tenu le 10 janvier dernier, sur le thème «Opportunités in the Israëli Market », et s’inscrit dans le cadre de la stratégie d’accompagnement dédiée aux entreprises membres de l’ASMEX, dans une optique de prospection des différentes opportunités d’investissements et d’exportations que présentent les deux pays dans divers domaines, comme l’agroalimentaire, le textile, la pêche maritime, la santé, la sécurité et l’industrie.
 
Selon Meryem Kabbaj, chef du département aéronautique électronique et spatial chez l’AMDIE, le volume des échanges commerciaux effectués, au cours de ces deux années d’accord diplomatique entre les deux pays, est estimé à 130 millions de dollars.
 
Ces échanges concernent aussi bien le commerce que la R&D, via l’industrie 4.0, l’industrie pharmaceutique et l’agroalimentaire notamment.
 
Le Maroc occupe une place non-négligeable, en termes de parts de marché, dans les importations israéliennes, avec une demande répartie comme suit : 84% agrumes, fruits frais ou secs, 43% en sardines et sardinelle, 54% dans la catégorie couscous, 42% dans la tapisserie tissée à la main, 37% dans les conserves de maquereaux et de sardines, ainsi qu’une part de marché de 49% en importations relatives aux manteaux, capes et articles similaires.
 
Le Royaume a aussi une ambition franche de développer ses exportations vers Israël, en matière de phosphates et dérivés, chimie et parachimie, industrie de la transformation des produits de la mer et bien d’autres secteurs.