Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Actu Maroc

Une chaîne espagnole interdit à ses journalistes d'interviewer Brahim Ghali à Tindouf


Rédigé par Kawtar Chatt le Samedi 9 Octobre 2021

Les autorités espagnoles continuent de jouer la carte de l'apaisement avec le Maroc. Des journalistes de la chaîne publique espagnole TVE ont été empêchés de participer à un déplacement professionnel dans les camps de Tindouf, où ils comptaient interviewer le Chef du polisario Brahim Ghali.



Au cours du déplacement professionnel, les journalistes de TVE devraient donner, avec des collègues d'autres médias, une interview au leader du Front Polisario, Brahim Ghali sur l'origine de la récente crise diplomatie entre le Maroc et l'Espagne.
 
Le Conseil espagnol des médias, organe syndical au sein du pôle audiovisuel public espagnol TVE, a publié un communiqué dénonçant la « la décision irrévocable prise par la direction portant sur l’exclusion des journalistes de la chaine publique espagnole TVE, d’un ‘voyage professionnel’ aux Camps de Tindouf ».
 
Les journalistes de TVE et ceux d'autres médias devraient se rendre dans les camps de Tindouf pour une interview avec le leader des séparatistes, Brahim Ghali. La direction de ladite chaîne justifie l'interdiction de voyager imposée à ses journalistes par la « conjoncture politique actuelle ». Selon le Conseil d’information espagnol, cette décision va à l'encontre des principes d'une presse libre et indépendante.

En effet, l'Espagne semble vouloir éviter tout incident, aussi minime soit-il, qui risque de compromettre les relations avec le Maroc au moment où les deux pays tentent de se réconcilier après la crise diplomatique sur fond de l'affaire Brahim Ghali. 


  


Dans la même rubrique :
< >