Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Actu Maroc

UM6P/EPFL : Vers la promotion de l’éducation digitale en Afrique


Rédigé par Siham Mdiji le Vendredi 22 Janvier 2021

Dans le cadre de l'initiative conjointe «Excellence in Africa» de l'Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne (EPFL) et de l'Université Polytechnique Mohammed VI (UM6P) de Benguérir, six centres de compétence en éducation digitale (C-CoDE) verront le jour dans de nombreuses universités africaines.



UM6P/EPFL : Vers la promotion de l’éducation digitale en Afrique
A l’issue de la seconde phase de l’appel à candidatures pour la création des C-CoD, le centre EXAF-EPFL vient de dévoiler les six premiers lauréats qui accueilleront les futurs centres de compétence en éducation digitale, l it-on dans un communiqué publié sur le site de l’UM6P.
 
Les 20 dossiers retenus ont été évalués par des experts de l’Association des Universités Africaines (AUA), de l’EPFL et de l’UM6P, a ajouté la même source.
 
«Des normes de sélections très élevées» 

Le comité de pilotage d’«Excellence in Africa» a fixé des normes de sélection très élevées, en raison du nombre limité d'institutions pouvant être associées au programme. Les projets de six universités africaines ont été ainsi sélectionnés. Il s’agit de «The Nelson Mandela African Institution of Science and Technology» (Arusha, Tanzanie), «Moi University» (Kenya), «Kabale University» (Ouganda), «University of Abuja» (Nigeria), «Ecole Supérieure Multinationale des Télécommunications» (Dakar, Sénégal) et de l’«Université Nangui Abrogoua» (Abidjan, Côte d’Ivoire).
 
La transition des universités vers l'enseignement numérique, avec l'intégration durable des outils et technologies numériques et l'adoption d'approches pédagogiques nouvelles, exige des compétences et des qualifications actualisées, souligne la même source, ajoutant que la création des C-CoDE, qui rassemblent ces compétences pédagogiques et technologiques sous un même toit, accompagnera cette transition numérique pour les universités sélectionnées et aura un impact élargi aux niveaux national et régional.
 
Ce nombre important de candidatures provenant d'universités a, par ailleurs, montré que l'éducation numérique est considérée comme faisant partie des plans de développement stratégique pour renforcer la qualité de l’enseignement dans les disciplines STEM (Sciences, Technology, Engineering and Mathematics), a conclu le communiqué.