Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Monde

Tunisie : La priorité du gouvernement est le redressement des finances publiques


Rédigé par La rédaction le Mercredi 13 Octobre 2021



La Première ministre tunisienne, Mme Najla Bouden, a déclaré mardi que la priorité du gouvernement sera de créer des équilibres pour les finances publiques et de mettre en oeuvre des réformes économiques, illustrant ainsi l’intention du gouvernement de mettre en oeuvre les réformes exigées par les instances financières créditrices pour relancer l’économie, au moment où le pays souffre de la pire crise financière.

Selon un communiqué du gouvernement, «La Première ministre a souligné que la priorité de son gouvernement est d’équilibrer les finances publiques et de procéder aux réformes économiques nécessaires visant à amé-liorer le niveau de vie des Tunisiens et le pouvoir d’achat».

Selon les règles annoncées par le président Saïed le mois dernier, le nouveau gouvernement sera finalement responsable devant lui au lieu du Premier ministre Najla Bouden. Dans son premier geste, au lendemain de l’annonce du nouveau gouvernement, elle a reçu le gouverneur de la Banque centrale et le ministre des Finances.

La banque centrale a déclaré la semaine dernière qu’elle était préoccupée par la pénurie aiguë de ressources financières extérieures. Il a averti que le financement du déficit budgétaire comporte des risques économiques, notamment une augmentation de l’inflation, une diminution de ses réserves de change et une dépréciation de la monnaie locale.

Cette année, la Tunisie a besoin d’au moins 3,5 milliards de dollars pour allonger la durée de la dette extérieure et payer les salaires de centaines de milliers d’employés du secteur public.