L'Opinion Maroc - Actuali
Consulter
GRATUITEMENT
notre journal
facebook
twitter
youtube
linkedin
instagram
search


   



Actu Maroc

Transition énergétique : L’USAID à la recherche de cerveaux marocains


Rédigé par Anass Machloukh le Mercredi 21 Septembre 2022

L’Agence des États-Unis pour le Développement International (USAID) cherche à financer des projets écologiques en proposant des subventions qui peuvent aller jusqu’à un million de dollars. Détails.



  
Réaliser la transition énergétique, c’est passer à un nouveau mode de production et de consommation plus respectueux de l’environnement. Pour ce faire, rien de mieux que la recherche scientifique, seule capable d’apporter des réponses et des solutions innovantes à même de basculer le mode de vie humain vers un mode plus écologique. Mobilité durable, gestion optimale de l’eau, agriculture bio, énergies renouvelables, réduction de l’usage des énergies fossiles, lutte contre la déforestation, etc... Le champ de manœuvre est large.
 
Très engagé sur ce domaine, le Maroc est parmi les pays les plus touchés par le réchauffement climatique, bien qu’il ne soit pas un pays pollueur à l’échelle mondiale au vrai sens du terme. Le Royaume a fait le choix depuis des années de verdir son économie. Mais faute de moyens, la recherche demeure très faible, voire quasi-nulle. Raison pour laquelle l’Agence des États-Unis pour le Développement International (USAID) veut promouvoir l’innovation en donnant un coup de main aux talents et aux experts marocains. Ces derniers peuvent bénéficier du programme Middle East Regional Cooperation, dont les détails ont été explicités lors d’une rencontre organisée, mardi, au sein du Centre de Compétences et Changement Climatique à Rabat. Une rencontre dédiée à réunir les candidats potentiels avec la coordinatrice du programme, Anne Dare, pour les y initier tout en les invitant à postuler.
Un soutien conditionné
Il s’agit d’un programme d’aide qui consiste à soutenir financièrement des projets ayant une finalité écologique. L’éventail des projets éligibles est très large, la porte est ouverte à tous les experts et les chercheurs capables de donner des solutions d’ordre écologique. Toutefois, les projets sont choisis selon un processus sélectif, puisqu’ils doivent répondre à des conditions et des critères strictement fixés. Les projets éligibles, selon le communiqué, doivent être pertinents pour le développement régional, avoir un impact et un mérite technique et une valeur ajoutée en termes d’innovation. En outre, la recherche appliquée est également encouragée, à condition de porter sur la transition énergétique. Les candidats sont tenus de démontrer la pertinence de leurs projets. S’ils sont retenus, ils bénéficient d’une subvention plafonnée à un million de dollars, sur 2 à 5 ans, avec un montant moyen de 500.000 dollars.

Par ailleurs, le programme en question a une spécificité particulière dans la mesure où il exige que tout projet doive impérativement inclure au moins un partenaire institutionnel israélien et un partenaire arabe. Cette condition est exigée pour développer la coopération régionale.








🔴 Top News











 
Other