L'Opinion Maroc - Actuali
Consulter
GRATUITEMENT
notre journal
facebook
twitter
youtube
linkedin
instagram
search



Actu Maroc

Tourisme : L’année démarre bien, sauf pour les zones montagneuses


Rédigé par Malak EL ALAMI Mardi 20 Février 2024

Le Maroc a enregistré une forte croissance du tourisme, avec plus de 992.000 touristes visitant le pays en janvier 2024, soit une augmentation de 10% par rapport à l’année précédente, rapporte la tutelle. Cette tendance positive témoigne de la résilience du secteur touristique marocain, qui a été durement touché par la pandémie de Covid-19.



L’augmentation du nombre de touristes en janvier 2024 a été remarquable à la fois pour les Marocains résidant à l’étranger (+9,5%) et pour les touristes étrangers (+11%). Cette dynamique de croissance s’inscrit ainsi dans la continuité de l’année record de 2023, qui a vu 14,5 millions de touristes visiter le Maroc et des recettes touristiques en devises atteignant 105 milliards de dirhams.

Selon un communiqué du ministère du Tourisme, « cette dynamique et cette résilience ont été soigneusement construites au cours des deux dernières années ». Le ministère explique, par ailleurs, « qu’à la sortie de la pandémie du Covid-19 et après une fermeture de deux années éprouvantes pour les trois secteurs du tourisme, artisanat et économie sociale et solidaire, les priorités étaient bien claires : résister, relancer et réinventer ».

Cependant, malgré ces nouveaux caps, le tourisme national est confronté à des défis importants, notamment dans les régions montagneuses du pays. Les montagnes, autrefois parées de blanc, se retrouvent actuellement en proie à un phénomène déconcertant : l’absence de neige. Les destinations traditionnelles telles que Michlifen et Oukaïmeden, qui attirent normalement un bon nombre de visiteurs avides de sports d’hiver, se voient désertées. L’impact est palpable : une diminution drastique des touristes et, par conséquent, une réduction significative des revenus pour les habitants et les professionnels du secteur.

La période de décembre à février, d’habitude florissante, s’est transformée ainsi en une saison hivernale silencieuse, créant ainsi une situation économique précaire pour de nombreux habitants de ces régions. Pourtant, cette période de faible enneigement peut être l’opportunité pour se réorienter vers d’autres activités qui nécessitent moins de neige ou pas de neige du tout. Il existe d’excellentes alternatives au ski et au snowboard, tout aussi inoubliables.

Ceci étant dit, hormis la faiblesse des infrastructures et des services dans ces régions montagneuses, le gouvernement et les professionnels du secteur sont appelés à diversifier l’offre touristique, de telle sorte à promouvoir d’autres activités adaptées aux différentes saisons mais aussi aux besoins des niches. Il s’agit notamment de la randonnée, du ski, du VTT, du rafting, de l’accrobranche, etc.

Il est à rappeler que le Royaume espère attirer 17,5 millions de touristes d’ici 2026 et 26 millions de touristes d’ici 2030.








🔴 Top News