Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Actu Maroc

Tourisme : Des pertes de plus de 18 milliards de DH à fin juillet


Rédigé par La rédaction le Mardi 22 Septembre 2020

Les pertes du secteur touristique conséquentes à la crise du nouveau coronavirus (covid-19) ont atteint 18,3 milliards de dirhams (MMDH) au terme des sept premiers mois de 2020, soit un retrait des recettes de 44,1%, selon la Direction des études et des prévisions financières (DEPF).



Tourisme : Des pertes de plus de 18 milliards de DH à fin juillet
Populations quas-confinées, hôtels paralysés…pour l’industrie touristique, le coup asséné par cette crise du Covid-19 est rude et sans précédent. Pour le seul mois de juillet, le recul de ces recettes s'est situé à 90,1%, indique la DEPF dans sa note de conjoncture de septembre, ajoutant que les arrivées touristiques et les nuitées réalisées dans les établissements d'hébergement classés se sont repliées, à fin juin 2020, de 63,5% et 59,1% respectivement.

Afin de limiter l'impact néfaste de la crise du covid-19 sur le secteur touristique et d'accélérer sa relance, un contrat programme de 21 mesures, recouvrant la période de 2020 à 2022, a été signé le 03 août dernier, alliant acteurs publics et privés au niveau national et régional pour retrouver les performances d'avant crise.

Rappelons qu'afin de préserver la trésorerie des entreprises et des opérateurs touristiques et de leur permettre de disposer des ressources financières nécessaires à la reprise de l’activité et assurer sa relance dans des conditions économiquement viables, le contrat-programme prévoit la prolongation du délai de remboursement du découvert obtenu dans le cadre du produit «Daman Oxygène» jusqu’au 31 Décembre 2021 et faire bénéficier le secteur touristique de trois nouveaux produits de garantie (voir repères).

Sur le plan fiscal, l’Etat s’engage à déployer les meilleurs efforts pour mettre en place un accord global pour le traitement des passifs fiscaux des opérateurs touristiques. Il s’engage également à accorder une amnistie sur la Taxe de Promotion Touristique pour 2020 et les années précédentes. La refonte (simplification et amélioration du dispositif fiscal global lié au secteur du tourisme), en concertation avec les parties concernées, est également prévu par le contrat-programme.

Il convent de noter qu'au niveau international, d'après l'Organisation mondiale du tourisme (OMT), 115 destinations (53% de toutes les destinations dans le monde) ont assoupli les restrictions sur les voyages. De ce total, 2 ont levé toutes les restrictions alors que 113 maintiennent des restrictions en place. 

Repères 
Les nouveaux produits de garantie

 
- Relance TPE : une garantie de l'Etat à hauteur de 95% pour les crédits de relance de l'activité, accordés aux entreprises dont le chiffre d'affaires est inférieur à 10 MDH ;
- Damane Relance : garantie de l'Etat variant entre 80% et 90% en fonction de la taille de l'entreprise, accordée aux entreprises ayant un chiffre d’affaires supérieur ou égal à 10 MDH ;
-Damane Relance hôtellerie : garantie de l'État variant entre 80% et 90% en fonction de la taille de l'entreprise, accordée aux entreprises d’hébergement touristique classées. Cette garantie pourrait être portée à 95% pour les entreprises dont le chiffre d’affaires dépasse 100 MDH.