Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Sport

Tennis : À Dubaï et Doha...éliminations et démonstrations


Rédigé par M. BELAOULA le Jeudi 11 Mars 2021

Destination les pays du Golfe pour les deux tournois qui animent les courts de Dubaï, pour la WTA, et Doha pour l’ATP



Tennis : À Dubaï et Doha...éliminations et démonstrations
Dans cette même semaine se déroulent les deux tournois du Qatar et des Emirats Arabes Unis, dans les deux sexes, qui se caractérisent par des éliminations et des démonstrations. À l’ATP 250 de Doha, le fait marquant reste le retour du «Maestro» Roger Federer après 13 mois d’attente. Exempt du premier tour, en tant que tête de série n°2, il a affronté, hier, le Britannique Dan Evans, vainqueur de Jérémy Chardy. C’était la quatrième confrontation entre Federer et le Britannique. Le Suisse a remporté les trois premières rencontres, à chaque fois en Grand Chelem et sans perdre un set.

Les autres têtes de série, qui étaient exempts du premier tour, avaient pour noms l’Autrichien Dominic Thiem (n°1) qui a accueilli, hier, le Russe Aslan Karatsev, le Russe Andrey Rublev (n°3) qui avait à en découdre avec le Français Richard Gasquet et le Canadien Denis Shapovalov (n°4) qui devait rencontrer son compatriote Vasek Pospisil. Des démonstrations des gros bras qui n’étaient qu’à leurs débuts. Pour rappel ce tournoi a débuté avec les qualifs avec le passage du Sud-Africain Harris Lloyd, l’Indou Ramkumar Ramanathan, l’Australien Christopher O’Connell et du Slovène Blaz Rola, pour attaquer, depuis lundi, le tableau final à 36 cases et d’une dotation de 787 390 $.

Les qualifiés à la trappe

En dehors du déferlement des gros bras suscités, on a terminé les péripéties du premier tour où il y a eu quelques démonstrations, comme il y a eu des éliminations, surtout du côté des qualifiés qui n’ont pas fait long feu où seul le Russe Aslan Karatsev a réussi son premier passage pour tomber contre le n°1 du tournoi, l’Autrichien Dominic Thiem. Pour le reste, ce fut la loi des plus forts, synonymes du grand spectacle pour la suite de la compétition.

Ça continue pour le reste

Chez les dames, il s’agit du premier tournoi en catégorie WTA 1000 de la saison 2021, d’une dotation de 1 845 490 $. Là aussi les premières têtes d’affiche sont passées, directement, au second tour. Il s’agit d’Elina Svitolina, Karolina Pliskova, Aryna Sabalenka, Petra Kvitova, Kiki Bertens, Belinda Bencic, Victoria Azarenka et d’Iga Swiatek. Une entrée en lice qui a coûté, déjà, très cher à la n°1 du tournoi, l’Ukrainienne Svitolina, battue en démonstration de la part de la Russe Svetlana Kuznetsova (2/6, 6/4, 6/1) au même titre que la Néerlandaise et n°5, Kiki Bertens, qui a subi la foudre de la qualifiée, la Tchèque Tereza Martincova, tout comme la n°4, la Tchèque Petra Kvitova, qui a abandonné à 2/6, 4/3 devant la Suissesse Jil Teichmann. Même la Lucky-loser, l’Italienne Martina Trevisan, qui a remplacé au pied levé l’une des têtes de série, a été coincée, d’entrée, par la Française Caroline Garcia (6/2, 6/4). En somme, et à l’écriture de ces lignes, le reste des favorites avaient, déjà, poinçonné leur billet pour les huitièmes de finale