Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Conso & Web zone

TELECOMS: Le WiFi 6E autorisé au Maroc : qu’est-ce qui va changer ?


Rédigé par Chaimae BARKI le Mercredi 2 Juin 2021

À partir de ce mois de juin 2021, un dispositif plus performant sera déployé au Maroc pour assurer l’interopérabilité des appareils fonctionnant dans le spectre 6 GHz. Éclairage.



Monnaie courante aux États-Unis et en Europe, le Maroc vient d’autoriser à son tour une ouverture à la bande de spectre de 6 Ghz qui semble quadrupler les ondes hertziennes disponibles, pour un partage de données plus rapide et de manière plus stable.

Suite à la décision de l’ANRT, le WiFi 6E permettra une augmentation de débit de 40% par rapport à son prédécesseur, avec des vitesses de navigation pouvant atteindre 11 Gb/s et une latence réduite, et ce, par le biais d’un spectre additionnel. En effet, le E du WiFi 6E signifie « Extended » qui reflète un spectre étendu à la bande 6 GHz, ce qui permettrait en théorie d’avoir accès à des débits supérieurs, (entre 5 925 et 6 425 MHz) alors que les appareils WiFi n’utilisaient auparavant que les bandes 2,4 GHz et 5 GHz.

En conditions idéales, le WiFi 2.4 GHz peut atteindre 450 mBps ou 600 mBps en fonction de la classe du routeur. Le WiFi 5 GHz, en revanche, est capable d’aller jusqu’à 1300 mBps. Les vitesses maximales précédemment indiquées dépendent grandement de la norme WiFi prise en charge par l’équipement (802.11b, 802.11g, 802.11n ou 802.11ac). Les ondes 2.4 GHz, étant plus longues, conviendront plus à couvrir de longues distances ainsi que pour traverser les murs et les obstacles.

La bande 5 GHz, plus récente que la 2.4 GHz, est moins congestionnée, ce qui pourrait entraîner une connexion plus stable. D’un autre côté, les ondes plus courtes utilisées pour la 5 GHz la rendent moins apte sur de longues distances et à traverser les objets. Le Wi-Fi 6E, pour sa part, utilisera jusqu’à 14 canaux supplémentaires de 80 MHz et 7 canaux supplémentaires de 160 MHz dans la bande de 6 GHz pour des applications telles que la diffusion vidéo haute définition et la réalité virtuelle. Les appareils Wi-Fi 6E exploiteront ces canaux plus larges et cette capacité supplémentaire pour offrir de meilleures performances de réseau et prendre en charge plus d’utilisateurs Wi-Fi, même dans des environnements très denses et encombrés.

Cependant, quel impact sur la santé ?

Dans une brochure publiée par l’association Bürgerwelle Suisse, l’organisation non-gouvernementale indique que les rayonnements des réseaux WiFi augmentent en parallèle avec certains troubles de la santé tels : l’insomnie, des tremblements, des étourdissements, des maux de tête, de la fatigue, des problèmes de concentration, une vision perturbée, des problèmes cardiaques.

Paralléllement, l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) classe, depuis 2011, les ondes hautes fréquences comme cancérigènes possibles, dans le groupe 2B. Le rapport bioinitiative, qui a été entériné par l’OMS, va lui aussi dans ce sens. Inversement, en 2013, l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation a publié un rapport assurant qu’aucun lien n’avait été établi entre les symptômes évoqués plus haut et le Wi-Fi.

Pour certains, la liste des troubles dus aux ondes électromagnétiques est sans fin. Pour d’autres, ces mêmes ondes sont de puissance trop faible pour avoir une quelconque incidence sur notre santé. Aucune étude n’a donc, à ce jour, prouvé catégoriquement que le Wi-Fi était mauvais pour l’organisme, néanmoins, il serait judicieux de prendre en compte certaines mesures pour réduire son exposition, notamment celle des enfants.
 
 
image_9.png image.png  (334.28 Ko)

  


Dans la même rubrique :
< >

Mardi 22 Juin 2021 - 13:47 Bac : les filles se démarquent