Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Sport

Suivre l’exemple « Ouaddou » !


Rédigé par Abderrahmane KITABRI le Lundi 23 Mars 2020

Sportifs et artistes de haut niveau financierNos



Nos sportifs et nos artistes de haut niveau aiment et adorent leur pays jusqu’à donner leur vie pour le servir et le protéger. Ils sont patriotes et aiment leur pays comme un morceau de leur chair. Et le plus important, ils sont fiers de le montrer, de le crier… C’était ce qu’ils n’avaient cessé de montrer avant la pandémie Covid-19. Quoi de plus normal !

Aimer son pays est plus qu’un devoir !

Aimer est une émotion naturelle. De nombreux sportifs et artistes marocains de haut niveau financier ont, à maintes fois, exposé, étalé, dévoilé, affiché, fait savoir, indiqué et proclamé fièrement, si haut, si loin, cet amour, si immense, sans bornes, sans limites et sans frontières au petit et grand public via médias et réseaux sociaux. Ils l’ont exhibé même « on live » sur les planches et sur les places publiques trans-formées en scène de spectacles. Ils ont médiatisé ‘’leur amour’’ par tous les gestes expressivement concevables et possibles : port de drapeau, de vêtements, de casquettes et même par la transformation des drapeaux en couvertures endossées si fièrement devant le public, les télés-pectateurs les suiveurs.

 

Aimer son pays n’est pas un spectacle !

La pandémie Covid-19 permet à nos sportifs et artistes de haut niveau financier de médiatiser une énième fois leur « tamaghrabite » pour ne pas dire marocanité, leur grand civisme et leur immense disponibilité et altruisme national ! Ils se sont transformés en influenceurs pour la bonne cause : s’engager verbalement dans la campagne de sensibilisation anti-coronavirus. Ils multiplient les sorties médiatiques et les messages sur Instagram et Facebook. Et même sur twitter et linkedIn alors qu’ils n’y sont pas habitués. Nos « icones » informent, expliquent et recommandent de faire cela et ne pas faire ceci.

 

Célébrités réactives et pas actives !

Elles ont stupéfait et impressionné les Marocains par leur générosité verbale, leur soutien et leur engagement « oral ». Elles ont constaté qu’elles sont massivement suivies. Cela flatte leur égo et le conforte au niveau du baromètre des plus « likés ». Et c’est tant mieux pour nos sportifs et artistes de haut niveau dont les rémunérations et les rentrées d’argent les placent de loin au-dessus du niveau de vie standard du Marocain lambada. Ils sont très contents et si fiers de leur patriotisme ! « Célébrités sont réactives mais pas actives ».

Abderrahmane KITABRI