L'Opinion Maroc - Actuali
Consulter
GRATUITEMENT
notre journal






International

Sensibilisation sur le civisme fiscal en RDC : Instituer une culture fiscale dans le pays


Rédigé par W. S. le Jeudi 16 Septembre 2021



La République Démocratique du Congo veut innover en matière de fiscalité en mettant au centre de cette stratégie le citoyen. Ainsi le pays a décidé de lancer une vaste campagne de sensibilisation au civisme fiscal, par le canal de la Coordination pour le Changement de mentalités (CCM) en présence de Félix Tshisekedi, le chef de l’État de la RDC, qui a donné le coup d’envoi de cette opération dédiée à la sensibilisation au civisme fiscal et à la bonne gestion des deniers publics.

Ce fut l’occasion pour le ministre des Finances, Nicolas Kazadi, de lancer un appel à l’assistance donc à l’ensemble de la population. Car pour le ministre, le changement de mentalités des acteurs intervenants dans le secteur des impôts devient un impératif dans l’atteinte des objectifs du gouvernement. « Tout part de l’homme qui doit changer sa manière d’être et son agir quotidien », a-t-il lancé, avant d’annoncer la mise en marche du service « FinAlerte ».

Pour le ministre, l’une des causes principales qui rendent difficile l’atteinte des assignations par les régies financières reste, sans équivoque, l’incivisme fiscal qui se manifeste entre autres à travers l’ignorance de l’importance de l’impôt par une frange de la population, la démotivation des assujettis, le manque de redevabilité des gestionnaires. Et la RDC se donne les moyens pour réussir cette campagne puisque la Coordination pour le changement de mentalités, un service spécialisé de la Présidence de la République, va bientôt mettre sur pied une brigade de civisme fiscal, pour sensibiliser la population à s’acquitter des impôts, taxes et redevances.

Cette entité comprendra plus ou moins 3.000 (trois mille) personnes. Rappelons que cette campagne de sensibilisation va durer 6 (six) mois. Elle vise à éveiller la conscience de la population, des administrations fiscales et des décideurs au civisme fiscal ainsi qu’à la gestion responsable des deniers publics, afin d’instituer une culture fiscale.

W. S.