L'Opinion Maroc - Actuali
Consulter
GRATUITEMENT
notre journal
facebook
twitter
youtube
linkedin
instagram
search





Actu Maroc

Sahara marocain: malgré l'insistance sud-africaine, les BRICS privilégient la neutralité


Rédigé par Mohamed Elkorri Jeudi 24 Août 2023

La déclaration des BRICS affiche une position neutre vis-à-vis de l'intégrité territoriale du Maroc, en décidant de se conformer aux résolutions du Conseil de sécurité de l'ONU. Détails.



Aux antipodes des aspirations et volontés de la République d'Afrique du Sud (RSA), le communiqué du groupe BRICS a été clair et net quant à sa position vis-à-vis de l'intégrité territoriale du Royaume du Maroc, en choisissant de s'aligner sur les résolutions du Conseil de sécurité de l'ONU. 

"Nous soulignons la nécessité de parvenir à une solution politique durable et mutuellement acceptable à la question du Sahara occidental conformément aux résolutions pertinentes du Conseil de sécurité de l'ONU et à la mise en œuvre de la MINURSO", lit-on dans la déclaration du groupe.

Rappelons que le Maroc a démenti les rumeurs concernant son éventuelle candidature à l’adhésion au groupe des BRICS et sa participation à cette réunion en Afrique du Sud. « Le Royaume n’a jamais envisagé de répondre positivement à l’invitation à la réunion BRICS-Afrique de Johannesburg, ni de participer à cette réunion à quelque niveau que ce soit », a déclaré le MAE du Royaume du Maroc.

En outre, un communiqué du gouvernement indien a confirmé le caractère unilatéral et à titre national des invitations adressées par l’Afrique du Sud pour la réunion BRICS-Afrique.

Il est à noter que, malgré les efforts de l'Algérie ces derniers temps pour décrocher un billet d'entrée aux BRICS - comme en témoignent les déplacements du président Abdelmajid Tebboune en Russie et en Chine - ces efforts ont été vains. En effet, ce jeudi, le bloc BRICS a approuvé l'adhésion au groupe de six nouveaux Etats : l'Iran, l'Argentine, l'Egypte, l'Ethiopie, l'Arabie Saoudite et les Émirats arabes unis.

"L'adhésion prendra effet à compter du 1er janvier 2024", a déclaré le président sud-africain Cyril Ramaphosa lors d'une conférence de presse conjointe des dirigeants des cinq nations qui composent actuellement le bloc.









🔴 Top News