Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Actu Maroc

Sahara marocain : Le département d’Etat américain met fin aux ragots


Rédigé par Anass Machloukh le Mardi 23 Février 2021

Le département d’Etat américain a mis fin aux spéculations en réaffirmant une nouvelle fois que la position américaine sur le Sahara marocain ne subira aucun changement.



Sahara marocain : Le département d’Etat américain met fin aux ragots

Dans la foulée des tentatives de lobbying pour influencer la position de l’administration Biden sur le dossier du Sahara marocain, la diplomatie américaine a mis fin aux nombreuses spéculations qui circulaient ces derniers jours sur une potentielle « marche arrière » concernant la décision prise par Donald Trump.

Dans une conférence de presse, tenue le 22 février, le porte-parole du Département d’Etat américain Ned Price, a précisé que la position des Etats-Unis sur la question du Sahara ne connaitra aucun changement. « Les déclarations faites par les responsales américains sont toujours valables », a-t-il souligné, en réaction à aux questions des journalistes, avant d’ajouter que la nouvelle administration des Etats-Unis continuera « de soutenir le processus politique des Nations Unies pour parvenir à une solution au conflit qui a longtemps duré au Maroc ». Le responsable américain a tenu a utilisé le Maroc pour désigner la zone où se déroule le conflit, une manière subtile pour signifier que la position américaine sur la marocanité du Sahara est tranchée. Ned Price a également réaffirmé le soutien américain à l’action du “Minurso” afin de veiller au respect du cessez le feu de 1991 et de prévenir la violence dans la région ». 

Le responsable américain a de nouveau exprimé l’appui de l’administration démocrate au rapprochement entre le Maroc et Israël, expliquant que « la reprise des relations entre les deux pays leur sera mutuellement bénéfique à long terme ». 

Cette nouvelle confirmation de l’administration intervient alors qu’une minorité de sénateurs américains ont adressé une lettre au président Joe Biden pour le persuader de révoquer la proclamation présidentielle signée pat son prédécesseur sur la reconnaissance de la souveraineté du Maroc sur le Sahara.