Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Actu Maroc

Sahara : le Parti d’Emmanuel Macron ouvre une antenne à Dakhla


Rédigé par Anass Machloukh le Vendredi 9 Avril 2021

La France semble aller dans le sens de reconnaitre la marocanité du Sahara. Le parti présidentiel « La République En Marche » a décidé d’ouvrir deux antennes au Maroc, dont une à Dakhla. Détails.



C’est un geste qui prête à l’optimisme que celui qu’a fait la République en Marche. Le parti du président français Emmanuel Macron a décidé d’ouvrir deux nouveaux comités au Maroc dans les villes d’Agadir et Dakhla. Une décision prise, à l’occasion du cinquième anniversaire du parti, afin de renforcer son maillage dans la circonscription du Maghreb et d’Afrique du Nord, ont indiqué les députés de LREM Jaoued Boussakouran et Marie Christine Verdier-Jouclas dans un communiqué.

Les deux députés, dont Mme Jouclas est la présidente du groupe d’amitié France-Maroc, ont fait part de leur reconnaissance explicite de la souveraineté du Maroc sur le Sahara. « Nous nous réjouissons particulièrement de la création du Comité LREM à Dakhla, situé dans les provinces du Sud marocain, qui vient renforcer notre présence auprès des français de cette zone », ont-ils souligné, ajoutant que la nouvelle représentation à Dakhla sera inaugurée prochainement quand les conditions sanitaires le permettent. 

En effet, la République en Marche compte plus de 4000 adhérents dans la région du Maghreb et dispose de 27 comités auxquels s’ajoutent les deux nouvelles antennes à Agadir et Dakhla. Il s’agit d’un nouveau signe qui augure d’un potentiel changement de la position de la France vis-à-vis de la question du Sahara. Bien qu’elle n’ait pas encore reconnu officiellement la souveraineté du Maroc, Paris soutient publiquement et officiellement le plan d’autonomie proposé par le Royaume comme solution au conflit qui dure depuis 1975. Un soutien renouvelé par le ministre français des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian à son homologue marocain Nasser Bourita, lors de leur entretien par visioconférence, jeudi. « La France considère le plan d’autonomie marocain comme une base sérieuse et crédible », a réitéré le Chef du Quai d’Orsay, appelant de ses vœux la nomination rapide d’un nouvel Envoyé personnel du Secrétaire général des Nations Unies.