Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Sport

Ronald Koeman : Le messie à la rescousse de Messi !


Rédigé par A. KITABRI le Mercredi 19 Août 2020



Ronald Koeman : Le messie à la rescousse de Messi !
Le Barça est en souffrance. Le Barça est en ruine. Le Barça est ravagé. Le Barça est humilié. Mais le Barça n’est pas mort. Le Barça tente de refaire surface. Le Barça cherche son sauveur. Il pense l’avoir trouvé : Roland Koeman, ce sera son nouveau Messie !

Le symbole catalan en ruine !
La maison catalane après avoir été mise en feu par les conquérants Bavarois le 14 août 2020 n’est plus que ruine. Elle est totalement dévastée et ravagée. Elle est totalement à reconstruire. 

Un messie pour sauver Messi !
Ancien joueur barcelonais, entre 1989 et 1995, il connaît bien la maison. Actuellement, il est le coach de la sélection des Pays-Bas. Il avait, en tant que tel, été champion avec l’Ajax en 2002 et 2004. Il avait aussi remporté la coupe d’Espagne avec Valence en 2008. Déjà, il avait été approché en janvier dernier par les dirigeants Catalans pour succéder à Ernesto Valverde. Il s’agit de Roland Koeman. Mais l’approche n’a pas été concluante. Cette fois-ci, ce sera la bonne. Pour la majorité des Catalans, Koeman incarne le sauveur et le rénovateur à l’image d’un certain Johan Kruyf initiateur de l’éclosion du Barca «spectacle et efficacité» dont le règne a pris fin officiellement le 14 août dernier à Lisbonne. 

Oui à Koeman, non à Pochettino 
Selon la presse catalane, Koeman aurait accepté le challenge. Il s’apprêtait même à mettre fin à ses fonctions à la tête de la sélection néerlandaise. Il serait attendu à la fin de la semaine pour finaliser le contrat. Koeman était en ballottage avec Mauricio Pochettino. Ce dernier avait les faveurs du président Bartomeu. Mais une opposition farouche de la part de la majorité du conseil d’administration du FC Barcelone s’est manifestée refusant la venue de Pochettino. Les Catalans n’ont pas oublié une déclaration faite alors qu’il s’occupait du voisin l’Espagnol. Il avait déclaré : 
«Partir travailler dans une ferme qu’entrainer le Barça !»

Une reconstruction difficile !
La tâche qui attend Koeman est colossale. Il a devant lui un champ en ruine. Il devra commencer du point zéro. L’opération nettoyage et reconstruction s’annonce difficile et sera très coûteuse au club catalan. Les rumeurs annoncent le départ de plus de 90% de l’effectif. Mais la décision finale reviendra à Koeman une fois sa mission confirmée. 

Le traumatisme du 14 août est grave. Les séquelles pas seulement sportives mais psychologiques seront profondes. C’est du jamais vécu. La maison F.C. Barcelone n’avait jamais subi une telle humiliation. Une défaite si humiliante qu’il n’y avait même plus de place sur le tableau d’affichage pour inscrire les noms des buteurs ! 

Une clause libératoire spéciale !
A signaler qu’une clause spéciale avait été incluse dans le contrat liant Koeman et la fédération néerlandaise. Cette clause permet à Koeman de rejoindre la Catalogne à tout moment. Il a d’ailleurs toujours maintenu le contact avec le Barça, club de son cœur et dont il avait porté le maillot à 264 reprises. 

Le Barça, son club de cœur !
Il s’était engagé avec le Barça en 1989. Il avait offert au club catalan son premier titre de Ligue des Champions en marquant le seul but de la finale jouée à Wembley. Il avait également cumulé 4 titres successifs de champions de la Liga de 1991 à 1994 sous les ordres de son maître Johan Kruyf. 

Un feeling éventuellement déclencheur !
Une belle histoire lie Koeman aux Catalans comme l’était son parrain Johan Kruyf. C’est ce feeling qui pourra jouer le rôle du déclencheur de la renaissance d’un nouveau cycle du football catalan.
 

  


Dans la même rubrique :
< >