Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Actu Maroc

Réorganisation de l'Académie du Royaume du Maroc : un projet de loi adopté à l'unanimité


Rédigé par S.H le Mardi 10 Novembre 2020

La Chambre des représentants a adopté à l'unanimité, lundi séance plénière, le projet de loi n°74.19 relatif à la réorganisation de l’Académie du Royaume du Maroc.



Réorganisation de l'Académie du Royaume du Maroc : un projet de loi adopté à l'unanimité
Présentant ce projet de loi, le ministre de la culture, de la jeunesse et des sports, Othman El Ferdaous a expliqué que "le texte s'inscrit dans la mise en application des directives de SM le Roi Mohammed VI, visant la réorganisation de cette prestigieuse institution, selon une nouvelle vision, qui veut renforcer ses prérogatives d'institution nationale scientifique de référence contribuant de manière distincte au rayonnement culturel de notre pays et jouant un rôle de premier plan dans la communication et l'ouverture intellectuelle et culturelle sur les différentes cultures", indique un communiqué de la Chambre.

Ce projet de loi prévoit la révision des missions de l’Académie, son système d’adhésion, son organisation et sa gouvernance, précise-t-on, ajoutant que le texte comporte 79 articles répartis en 6 titres, qui stipulent que les missions de l’Académie ont été déterminées et élargies pour inclure, en particulier, l'étude et la recherche, l’encouragement du développement de la recherche scientifique, la mobilisation des capacités intellectuelles et scientifiques nationales et internationales tout en les encourageant à participer aux activités scientifiques et culturelles organisées par l'Académie.

L'Académie s'est également vu confier la mission d'encourager et de valoriser la créativité culturelle sous ses différentes formes, notamment marocaine, de créer des chaires scientifiques pour discuter de questions intellectuelles et de créer des prix pour honorer des personnalités distinguées, des œuvres intellectuelles et des créations artistiques, relève le communiqué. En vertu de ce projet de loi, l’Institut royal de recherche sur l’histoire du Maroc a été réorganisé, et deux organes spécialisés dans la traduction et les arts ont été créés, conclut-on. 

Avec Map