L'Opinion Maroc - Actuali
Consulter
GRATUITEMENT
notre journal






Actu Maroc

Registre social unifié : Abdelouafi Laftit fait les états des lieux


Rédigé par Anass Machloukh le Lundi 30 Mai 2022

Le ministre de l’Intérieur, Abdelouafi Laftit, a dressé le bilan d’étape des efforts consentis pour élaborer le Registre social unifié. Jusqu’à présent, 120.000 personnes ont été inscrites dans le Registre national de la population dans la région Rabat-Kénitra dans le cadre du prototype qui sera généralisé ensuite sur tout le territoire national. Détails.



L’un des chantiers les plus importants du quinquennat du gouvernement, le projet du Registre social unifié avance. La séance plénière consacrée aux questions orales au gouvernement a été l’occasion pour mettre la lumière sur ce projet. Le ministre de l’Intérieur, Abdelouafi Laftit a indiqué que les travaux de la mise en œuvre du registre avancent selon le calendrier fixé préalablement.

Le ministre, dont le Département est chargé de ce projet royal, a tenu à faire une nuance importante, en faisant la distinction entre le registre social unifié (RSU) et le registre national de la population (RNP), deux mécanismes différents mais complémentaires. Le premier consiste à recenser et à cibler les bénéficiaires des programmes sociaux tandis que le deuxième inscrit les bénéficiaires en fonction des programmes (Tayssir, RAMED, etc.). Ces deux outils, rappelons-le, sont gérés par l’Agence nationale des registres.

Les autorités compétentes ont d'ores et déjà commencé à travailler sur un prototype du registre national de la population dans la région Rabat-Kénitra. Jusqu’à présent, 120.000 personnes ont été inscrites sur le registre national de la population après cinq mois de recensement, a fait savoir Abdelouafi Laftit, ajoutant qu’il s’agit d’une première étape qui s’achèvera d’ici la fin de l’année courante, avant la généralisation de la couverture de l’ensemble du territoire national.

Si ce registre est si important, c’est parce qu'il permet un ciblage efficace des personnes ayant le plus besoin des programmes d’aide sociale. Le ministre de l’Intérieur a rassuré les députés que les travaux se déroulent comme prévu et que le Registre verra le jour dans les délais fixés. Dans le cadre de la généralisation de la couverture sociale, les bénéficiaires, dont les personnes sans emploi et qui n’ont aucun revenu, seront intégrées dans le régime de sécurité sociale avec une prise en charge complète de leurs cotisations par l’Etat.

La Banque mondiale soutient financièrement ce projet, en contribuant par un prêt de 400 millions de dollars accordé au Maroc en 2020. Le directeur Maghreb au sein de l’Institution de Bretton Woods a expliqué, dans une précédente interview accordée à L’Opinion, que le Registre social unifié est concerné par ce financement.