L'Opinion Maroc - Actuali
Consulter
GRATUITEMENT
notre journal
facebook
twitter
youtube
linkedin
instagram
search





Actu Maroc

Réforme de la Moudawana : l’Istiqlal plaide pour les droits des femmes et le respect des constantes religieuses


Rédigé par La rédaction Vendredi 24 Novembre 2023

L'Instance chargée de la révision du Code de la famille recueille les propositions du Parti de l'Istiqlal



La délégation du Parti de l'Istiqlal, présidée par le Secrétaire générale, Nizar Baraka. (Droits réservés).
La délégation du Parti de l'Istiqlal, présidée par le Secrétaire générale, Nizar Baraka. (Droits réservés).
L'Instance chargée de la révision du Code de la famille a recueilli, vendredi à Rabat, la vision et les propositions du Parti de l'Istiqlal (PI), au sujet de cette réforme.

"Le Parti de l'Istiqlal considère le chantier de la réforme du Code de la famille comme étant une démarche participative de grande importance", a indiqué le secrétaire général du Parti, Nizar Baraka, dans une déclaration à la presse à l'issue de cette réunion.

Les propositions présentées par le PI visent principalement à renforcer la cohésion familiale, à préserver l'intérêt supérieur des enfants et à consolider les droits de la femme, tout en respectant les dispositions des textes de la Charia et la jurisprudence, a-t-il relevé.

Il a aussi souligné la nécessité d'œuvrer dans le cadre de ce chantier pour mettre en place des mesures d'accompagnement permettant d'améliorer la situation des familles, notamment l'institutionnalisation de la réconciliation familiale, le développement et le renforcement des tribunaux de la famille et des politiques publiques favorisant l'emploi et l'autonomisation des femmes.

Cette réunion s'inscrit dans le cadre des consultations et auditions menées par l'Instance avec les différents acteurs concernés, conformément à la Haute teneur de la Lettre Royale adressée au Chef du gouvernement pour la révision du Code de la famille.

Dans la Lettre Royale adressée au Chef du gouvernement, SM le Roi Mohammed VI a affirmé qu'il est nécessaire de réexaminer le Code de la famille, qui a eu l’immense avantage d’impulser une dynamique de changement vertueuse et d’instaurer une conception nouvelle de l’égalité et de l’équilibre familial, ouvrant ainsi la voie à une avancée sociale considérable, afin de corriger les dysfonctionnements et les lacunes que l’expérience de sa mise en œuvre judiciaire a révélés.

Le Souverain a souligné que les dispositions du Code de la famille "doivent également être mises en adéquation avec l’évolution de la société marocaine et les besoins du développement durable", notant que "la nouvelle version s’harmonisera ainsi avec la progression de notre législation nationale".








🔴 Top News