L'Opinion Maroc - Actuali
Consulter
GRATUITEMENT
notre journal
facebook
twitter
youtube
linkedin
instagram
search





Actu Maroc

Réforme de l’Enseignement : nouvelle rencontre entre Benmoussa et les syndicats


Rédigé par Anass Machloukh le Mardi 14 Décembre 2021

Le ministre de l'Éducation nationale, de l’Enseignement, du Préscolaire et des Sports, Chakib Benmoussa, s’est réuni ce mardi avec les syndicats pour discuter de plusieurs dossiers relatifs à la réforme du système éducatif. Détails.



Penché sur la réforme globale du système de l’enseignement, le ministre de l'Éducation nationale, du Préscolaire et des Sports, Chakib Benmoussa, maintient le dialogue avec les syndicats afin d’aboutir à des compromis sur les dossiers sensibles. Ce mardi dans la matinée, une réunion a eu lieu entre le ministre et les centrales syndicales les plus représentatives à savoir l’UMT, la CDT, l’UGTM et la FDT, nous confient des sources bien informées. Chakib Benmoussa a rencontré les syndicalistes avant de se rendre à la Chambre des Conseillers pour prendre part à la séance hebdomadaire consacrée aux questions orales. Selon les mêmes sources, les discussions se sont déroulées sereinement, les parties ont convenu de se réunir prochainement avant la fin du mois courant dans le but de maintenir le dialogue. Le ministère de tutelle cherche, pour sa part, à mener ses réformes dans un esprit de concertation avec les syndicats.


La rencontre d'aujourd'hui a été l’occasion d’aborder plusieurs dossiers relatifs à la réforme du système éducatif. En effet, plusieurs points continuent d’opposer le ministère de tutelle aux syndicats à savoir la réforme des concours d’accès à l'enseignement. Le ministère reste catégorique sur la limite d’âge de 30 ans qui constitue une condition indispensable, aux yeux du gouvernement, pour améliorer la qualité et la formation des futurs enseignants. Le dossier épineux des enseignants dits “contractuels” sera également mis sur la table lors des prochaines rencontres. L’intégration au statut de la fonction publique comme les fonctionnaires rattachés au ministère de l’Education nationale demeure la principale revendication des enseignants-cadres des AREF. Pourtant, le ministère les considère comme des fonctionnaires à part entière même s’ils sont subordonnés aux Académies régionales d’éducation et de formation.








🔴 Top News










 
Other